Biskra



Plaidoyer en faveur des agriculteurs



Abdelaziz Belaid a de nouveau plaidé en faveur de la promotion du secteur de l'agriculture et, partant, des agriculteurs.Abdelaziz Belaid a de nouveau plaidé en faveur de la promotion du secteur de l'agriculture et, partant, des agriculteurs.
De la wilaya de Biskra où le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre a animé un meeting électoral, Belaid a tiré à boulets rouges sur ceux qu'il a qualifié "d'intrus" qui ont, avec l'aide des bureaucrates, indument bénéficier de l'aide octroyée aux agriculteurs. "Ils ont pris des milliers de milliards" sonnants et trébuchants de ce soutien apporté initialement par l'Etat aux agrumiculteurs, a accusé le candidat du front El Moustakbal ne manquant pas, par ailleurs, de revenir à la charge s'agissant du détournement des terres agricoles au profit de ces intrus. Ces derniers, a encore soutenu l'orateur, n'ont absolument rien apporté au pays en contrepartie.
"Le vrai agriculteur souffre des agissements de la bureaucratie qui entravent ses intérêts et ceux de l''économie nationale", dira Belaid. Poursuivant son réquisitoire, le candidat dira encore que les dattes algériennes sont exportées dans différents pays du monde, mais avec un label étranger, et ce parce que l'Etat n'a pas mis les moyens nécessaires à la disposition des agriculteurs et des producteurs. Il s'est engagé à la création d'un Institut national des dattes, qui prendra en charge tous les aspects liés à cette filière.
De la wilaya de Biskra où le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre a animé un meeting électoral, Belaid a tiré à boulets rouges sur ceux qu'il a qualifié "d'intrus" qui ont, avec l'aide des bureaucrates, indument bénéficier de l'aide octroyée aux agriculteurs. "Ils ont pris des milliers de milliards" sonnants et trébuchants de ce soutien apporté initialement par l'Etat aux agrumiculteurs, a accusé le candidat du front El Moustakbal ne manquant pas, par ailleurs, de revenir à la charge s'agissant du détournement des terres agricoles au profit de ces intrus. Ces derniers, a encore soutenu l'orateur, n'ont absolument rien apporté au pays en contrepartie.
"Le vrai agriculteur souffre des agissements de la bureaucratie qui entravent ses intérêts et ceux de l''économie nationale", dira Belaid. Poursuivant son réquisitoire, le candidat dira encore que les dattes algériennes sont exportées dans différents pays du monde, mais avec un label étranger, et ce parce que l'Etat n'a pas mis les moyens nécessaires à la disposition des agriculteurs et des producteurs. Il s'est engagé à la création d'un Institut national des dattes, qui prendra en charge tous les aspects liés à cette filière.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)