Tlemcen



Perturbation en alimentation en eau potable



Depuis quelques jours, la population de Hammam Bou-Hadjar (wilaya de Aïn Témouchent) vient de ressentir une perturbation en alimentation en eau potable où la situation est allée d'un faible débit jusqu'à des robinets à sec. Habituée à une alimentation H24 depuis la mise en service de la station de dessalement de l'eau de mer de Chatt El-Hilal, la population n'a pas caché son inquiétude face à cette perturbation.Les mauvais souvenirs des années précédentes où les ménages furent obligés de rester éveillés durant la nuit pour pouvoir remplir leurs réservoirs sont revenus à l'esprit. Le faible débit de l'eau a donc rendu impossible le déclenchement du chauffe-eau. Mais la situation s'est améliorée dans la nuit de mardi à mercredi avec un fort débit avant de revenir dès le matin à la situation d'avant, c'est-à-dire des robinets à sec.
Face à cette situation, Mme Ziani Nacéra, directrice de l'Algérienne des eaux de la wilaya de Aïn Témouchent, a tenu à rassurer les citoyens, précisant que l'alimentation en eau potable reviendra à la normale dans les heures qui suivent. Sur les raisons qui ont été à l'origine de ces perturbations, Mme Ziani nous a indiqué que le problème se trouve au niveau de l'unité de production du barrage de Béni Bahdel (wilaya de Tlemcen), et que cette perturbation qui n'a duré, selon elle, que trois journées est indépendante de l'ADE.
Ajoutant que la ville de Hammam Bou-Hadjar est alimentée par le biais de deux piquages, celui de la station de dessalement en plus d'un renforcement à partir du barrage de Béni Bahdel qui s'est arrêté depuis vendredi. Sauf que l'alimentation de la population s'est poursuivie grâce à des réserves d'eau jusqu'à épuisement.
"Nous étions obligés de demander un quota supplémentaire depuis mardi pour régler ce problème technique du barrage de Béni Bahdel. Je demande à la population de ne pas paniquer en les rassurant sur la nécessité de revenir à la situation en H24."

M. LARADJ




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)