Algérie


Patrimoine africain.. Le Crespiaf ouvre ses portes à Alger



Patrimoine africain.. Le Crespiaf ouvre ses portes à Alger


Le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Afrique (Crespiaf) devra tenir, mardi à Alger, la première réunion de son conseil d’administration, a indiqué samedi, le responsable du centre. S’exprimant lors d’un point presse, Slimane Hachi a indiqué que le conseil d’administration international du Crespiaf -un centre régional placé sous l’égide de l’Unesco- est composé «d’experts et de représentants d’instances spécialisées» et présidé par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. Le Crespiaf, centre de catégorie 2, a pour mission de servir les objectifs stratégiques de l’Unesco en faveur de l’Afrique, par l’appui aux compétences du continent en matière d’identification, d’inventaire, de recherche scientifique, de documentation et de sauvegarde du patrimoine immatériel, a-t-il précisé.
Ce premier centre africain vise également, à stimuler la coopération et les échanges d’expertise, à faciliter les échanges entres les musées et centres d’archives du continent, ou encore, à créer une base de données et une meilleure connaissance du patrimoine immatériel en Afrique. Créé suite à l’accord de 2014 entre l’Unesco et l’Etat algérien, le centre est installé à la villa Dar Abdeltif, sur les hauteurs d’Alger. Géré administrativement par l’Algérie et doté d’un budget alloué par l’Etat, il est le septième du genre après ceux de Chine, du Japon, de Corée du Sud, d’Iran, du Pérou et de Bulgarie. Slimane Hachi a annoncé, par ailleurs, l’organisation par le centre, d’une exposition intitulée «Héritages culturels immatériels en Afrique», et devant être inaugurée le 5 mars à Alger, pour présenter un élément emblématique du patrimoine de chacun des 27 pays africains, détenant des classements à la liste représentative du patrimoine immatériel.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)