Algérie - Télécommunication


Partenariat entre Algérie Télécom et Alcatel



L’opérateur historique de la téléphonie, Algérie Télécom, a signé hier un accord commercial avec Alcatel «pour offrir des services de communication de pointe aux entreprises algériennes».

 Les responsables des deux sociétés ont expliqué qu’à travers cette coopération, il sera question de mettre à la disposition des PME, des grandes entreprises et de toutes les institutions publiques des solutions de communication «globales et intégrées». Les responsables d’Alcatel Algérie ont expliqué, lors d’une conférence de presse, que «Algérie Télécom sera en mesure, grâce à cet accord, d’offrir à ses clients des solutions de communications de bout en bout, de la conception à l’exploitation», à travers une gamme qui comprend «des solutions de communications unifiées et de centres de contact, une offre de téléphonie et de solution Data ainsi que des services de communications gérés», selon le directeur marketing de l’opérateur public, Ahmed Kahili. «Il s’agit là d’un partenariat stratégique qui s’inscrit dans la politique globale de redéploiement de AT, notamment en matière de réseaux entreprises, un créneau qui se développe de plus en plus en Algérie et auquel Algérie Télécom accordera beaucoup d’importance». L’on prévoit d’ailleurs une forte augmentation de cette activité au courant de l’année en cours, que ce même responsable évalue à 30% (selon le bilan 2005, elle représente 11% du chiffre d’affaires de AT).

 M. Kahili annonce, dans ce cadre, l’intérêt de plus en plus accru de grandes entreprises algériennes à ces solutions, dont les banques publiques qui ont déjà loué des positions au niveau des call-centers de l’entreprise publique, qui en compte deux à Alger et Constantine, alors que le troisième, à Oran, sera opérationnel dans les tout prochains jours.

 L’équipementier français, qui s’accapare de 70% des parts de marché dans tout ce qui est réseaux d’entreprises, sera, de son côté et à travers l’accord conclu, «en mesure de renforcer sa position en Algérie», comme l’a affirmé son premier responsable, Slimane Djellal. Dans ce cadre, il a annoncé que l’équipementier français vient de rafler son second marché avec la SNTF dans le projet de signalisation du réseau ferré. Le cyberparc de Sidi Abdellah est cet autre chantier que Alcatel suit de très près, affirme son directeur général.

 Enfin, il y a lieu de savoir qu’Algérie Télécom, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 130 milliards de dinars en 2005, compte aujourd’hui plus de 2,2 millions d’abonnés dans la téléphonie fixe et 300.000 dans le fixe sans fil (WLL). Elle compte aussi 45.000 clients Internet.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)