Algérie - Revue de Presse


Partenariat Algéro-Émirati



Près de 5 milliards d?investissements dans l?aluminium Un accord-cadre pour la réalisation d?un projet intégré de production d?aluminium a été signé hier entre le consortium composé de Sonatrach et Sonelgaz et le consortium émirati composé de Mubadala Development Company et Dubai Aluminium (Dubal) qui sera implanté dans la nouvelle zone industrielle de Beni Saf. Le complexe intégré doit produire 700 000 t/an d?aluminium primaire qui sera destiné à l?exportation. L?investissement direct est d?environ 5 milliards de dollars avec une participation de 30% pour le consortium algérien (75% pour Sonatrach et 25% pour Sonelgaz. La cérémonie de signature de l?accord a eu lieu en présence du ministre de l?Energie et des Mines, Chakib Khelil, du ministre des Participations et de la Promotion des investissements, Abdelhamid Temmar, du PDG de Sonatrach, Mohamed Meziane, du PDG de Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, du PDG de Mubadala, Khaldoon Khalifa Al Mubarak et du PDG de Dubal, Abdullah Kalban. Le projet sera implanté sur une superficie de 400 ha et l?aluminerie sera composée de deux séries d?électrolyse utilisant la technologie DX qui est considérée comme hautement performante et respectueuse de l?environnement, selon ses promoteurs. Selon Feghouli Abdelhafid, vice-président aval de Sonatrach, cet accord-cadre permettra d?entamer trois grandes phases du projet, à savoir la phase des études de faisabilité pour démontrer la viabilité du projet, la mise en place des contrats de vente du gaz naturel, le contrat de licence de technologie, le contrat d?achat d?alumine et le contrat de vente de l?aluminium ainsi que la mise en place du financement du projet. Deux sociétés seront créées pour le projet, la société de production et la société de commercialisation. Selon le PDG de Sonatrach, le projet est intégré et autonome à 100%. Il comprendra l?unité de production d?aluminium de 700 000 t/an, une centrale thermique à cycle combiné de 2000 MW qui sera couplée à une usine de dessalement d?eau de mer et un port pouvant recevoir 1 750 000 t/an de matières premières. Sonatrach va contribuer par une participation au capital social des deux sociétés, la mise à disposition de deux milliards de mètres cubes de gaz naturel et la réservation du site de 400 ha. En contrepartie, il est attendu un investissement direct étranger d?environ 5 milliards de dollars, des rentrées nettes de 700 millions de dollars que rapportera l?aluminerie après son entrée en production, selon le responsable de Sonatrach. Le projet doit créer 2500 emplois directs et 7000 emplois indirects. Selon le PDG de Dubal, M. Kalban, l?étude de faisabilité qui comprendra l?étude de l?impact environnemental et social va démarrer juste après la signature de ce contrat. Le projet sera opérationnel dans quatre ans, selon le ministre de l?Energie et des Mines qui a relevé que le projet entrait dans le cadre de la stratégie industrielle du gouvernement. Pour M. Temmar, le projet inaugure la phase de mise en ?uvre de la nouvelle stratégie industrielle.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)