Algérie - Revue de Presse


Paramètres en stagnation

La flotille de pêche de la wilaya de Béjaïa ne connaît pas d?évolution notable depuis quelques années. Le nombre de chalutiers (11 unités) est ainsi resté le même depuis 1997, alors que les 13 sardiniers en activité depuis la même année ont à peine connu l?arrivée d?une nouvelle embarcation l?année dernière. Les petits métiers, en revanche, enregistrent un regain d?intêret puisque disposant aujourd?hui de 140 unités alors qu?ils n?atteignaient pas les 59 en 1997. La composante de corporation des marins pécheurs a, pour sa part, globalement stagné durant la période, du moins selon les données du dernier annuaire statistique de la wilaya. Des chiffres qui, par ailleurs, confirment les récriminations des professionnels quant au manque de formation dans le domaine. Les patrons pécheurs, ou raïs selon l?appellation élégante adoptée sur les quais, étaient de 74 il y a une huitaine d?années. Leur nombre stagne autour des 99 depuis l?année 2001. Comme stagne curieusement le nombre des mécaniciens professionnels à 23 professionels. Enfin les marins ne sont pas loin d?un millier aujourd?hui qui investit les quelque 116 embarcations, toutes catégories confondues, qui composent la flottille locale. Si l?on se fie aux chiffres communiqués dans le même annuaire statistique, la production halieutique a été légèrement moins importante l?année dernière qu?elle ne l?était en 1999. 3169 t de poissons ont été ainsi péchés il y a cinq années, alors que durant la saison 2003, le chiffre s?est limité à 3142 t. En 2002, la production était même descendue aux alentours de 2780 t. On se retrouve donc loin des taux optimistes annoncés depuis plusieurs années comme fruits immanquables des nouvelles démarches préconisées.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)