Oum-El-Bouaghi - Revue de Presse


Oum El Bouaghi

14 milliards de fraude fiscale Durant les deux premières décades du Ramadhan, les services de la DCP (contrôle des prix) d?Oum El Bouaghi ont, au cours des 402 interventions effectuées, procédé à l?établissement de 194 PV, suivi de la fermeture de 32 commerces pour défaut de registre du commerce et défaut de facturation. Les fraudes fiscales sont généralement l??uvre d?importateurs et de grossistes. Elles ont été évaluées à 145 404 728,35 DA. Par ailleurs, concernant la répression des fraudes, il a été établi 143 PV suite à 265 interventions des agents de contrôle au niveau des 29 communes que compte la wilaya d?Oum El Bouaghi. Environ 6 t de marchandises avariées et impropres à la consommation ont fait l?objet d?une saisie. C?est généralement, nous dit-on, dans les cafés et les pâtisseries que sont opérées ces saisies. Sur 15 prélèvemens destinés aux laboratoires pour analyses, 6 se sont révélés non conformes aux règles d?hygiène en usage. Cela a concerné les boissons gazeuses, le sel non iodé et une rôtisserie servant du merguez. D?autres commerçants ont été verbalisés pour l?absence d?affichage des prix, le non-respect de la facturation ou la concurrence déloyale. Concernant les boissons gazeuses, trois limonadiers sont incriminés : deux de Batna et un d?Oum El Bouaghi. Les trois ont utilisé du cyclamate à la place du sucre, sachant qu?il est jugé cancérigène. Le limonadier de la région s?est vu fermer son commerce par arrêté de wilaya et les deux autres ont été signalés à leurs autorités respectives. Pour ce qui est de la commercialisation du sel non iodé, provenant d?El Oued, il a été procédé à son retrait du marché. Cela dit, des campagnes de sensibilisation à l?intention des opérateurs économiques et des producteurs de la région sont menées tambour battant pour éviter à l?avenir des risques aux consommateurs et le recours à la fermeture du commerce par les autorités. Par ailleurs, une autre forme de sensibilisation a lieu dans les écoles, à longueur d?année, au profit des écoliers, collégiens et lycéens.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)