Alger - Revue de Presse


Orascom et Algerian Cement

Un prêt de 15 millions de dollars par la BEI Le groupe privé égyptien Orascom Construction Industrie (OCI), en partenariat avec l? unique producteur privé algérien de ciment, Algerian Cement Compagny (ACC), vient de décrocher un nouveau prêt de la Banque européenne d?investissement (BEI) d?un montant de 15 millions de $ US, pour l?extension de la cimenterie de M?sila. Le contrat a été signé hier à Paris par Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI, chargé de la Facilité Euro-med d?investissement et de partenariat (FEMIP) et Nassef Sawiris, PDG d?OCI. Rappelons que cette première cimenterie privée a déjà bénéficié d?un premier prêt de la BEI entre 2002 et 2004 d?un montant de 66 millions de $ US. Selon le communiqué de la BEI, le premier prêt a permis de mettre en service, depuis mars 2004, la première chaîne de production. Avec cette nouvelle extension, la capacité de production de la cimenterie atteindra deux millions de tonnes par an. Ce souci d?augmenter la capacité de production d?ACC répond, selon ses promoteurs, à l?accroissement de la demande en la matière, dû aux nombreux chantiers de construction de logements en Algérie. Ce nouveau prêt de la BEI garantit, toujours selon le communiqué « le transfert d?expertise technique et de compétence en matière de gestion d?entreprise ». Précisons que ACC est la filiale algérienne détenue à 100% par le groupe égyptien OCI, coté en Bourse au Caire et à Alexandrie depuis 1999. « Ce financement supplémentaire de la cimenterie de M?sila par la Banque européenne d?investissement, cadre parfaitement avec les objectifs de la FEMIP que sont la libéralisation économique et la coopération entre les pays partenaires méditerranéens dans l?esprit du processus de Barcelone », d?après les termes du communiqué. Signalons, toutefois, que nombre d?institutions financières algériennes et étrangères participent à des degrés moindres au cofinancement de la cimenterie privée de M?sila.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)