Oran - Revue de Presse


Oran

Redynamiser le développement local Les directeurs des secteurs d?Oran ont présenté des rapports qu?ils ont élaborés dans le secret de leurs bureaux respectifs et qui, finalement, ne reflètent pas la réalité du terrain. Ils ont été appelés à faire, cependant, preuve d?efficience et de réalisme dans leurs exposés, en relatant avec exactitude les problèmes rencontrés dans leurs secteurs. Le directeur de l?agriculture a, ainsi, tiré la sonnette d?alarme sur les conséquences de la sécheresse qui a touché sévèrement la céréaliculture dont le rendement est descendu en dessous de 5 tonnes à l?hectare. Le directeur du tourisme, quant à lui, a exposé la situation de son secteur et les perspectives de développement du tourisme à Oran. Par ailleurs, le directeur de l?OPGI a présenté devant l?assistance une carte technique de l?ampleur du phénomène du vieux bâti qui ronge la ville. Le rapport fait état de 539 immeubles menaçant ruine et 56 habitations rénovées dont 33 avec l?aide financière de la CNEP. Pour ce qui est de l?ANSEJ, le rapport indique que les difficultés relatives à l?aménagement des sites réservés à la mise en place du projet du chef de l?Etat, relatif à la création de 100 locaux commerciaux, entravent l?aboutissement de ce projet. Au niveau de cette agence, pas moins de 4 500 dossiers ont été déposés pour la seule année 2004. Le même rapport indique également que 2 960 dossiers ont été traités et qu?à la direction de l?emploi, on note 2 500 postes d?emploi dans le cadre de l?ESIL et 1 320 pour le CPE. En outre, 4,5 milliards de centimes, dégagés dans le cadre du TUPHIMO, devraient générer 2 000 contrats de travail d?une durée de 3 mois et une protection sociale d?une année. Le chef de l?exécutif a, quant à lui, annoncé qu?un plan quinquennal 2004-2009, au profit de la wilaya d?Oran, doté d?une enveloppe de 200 milliards de dinars, sera lancé incessamment. Ce plan devrait permettre la réalisation de nouveaux établissements scolaires, d?un pôle universitaire d?envergure, de nombreuses infrastructures publiques ainsi que la construction de 80 000 logements. Près de 2 milliards de dinars seront débloqués pour l?aménagement urbain de certaines localités limitrophes de la commune d?Oran. 500 millions de dinars seront dégagés pour la réfection des principales artères d?Oran, et une entreprise turque, spécialisée dans la voirie, prendra en charge, à titre gracieux, la réalisation de la double voie jouxtant le lycée Lotfi. Notons que ce nouveau programme ne concerne pas uniquement le chef-lieu de wilaya mais visera aussi les communes déshéritées rattachées à Oran.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)