Oran - Divers Travaux Publics


Oran, Une rallonge de 3 milliards de DA pour le confortement de la jetée du port



Les travaux de confortement et de réhabilitation de la jetée du port d’Oran seront lancés avant la fin du mois d’octobre prochain, apprend-on de la direction des Travaux publics de la wilaya d’Oran.

Cette opération, qui entre dans le cadre du projet de l’extension du port d’Oran, sera livrée fin 2008, selon les dernières évaluations du ministère des Transports.

En outre, le coût de ce projet, fixé initialement à 7 milliards de dinars, a finalement été revu à la hausse pour atteindre les 10 milliards de dinars, soit donc 3 milliards de dinars supplémentaires. Le projet du confortement de la jetée du port a été confié à quatre entreprises portugaises et sera réalisé en trois phases, sur une longueur de 2.837 mètres.

On apprend, par ailleurs, que le cahier des charges relatif à la réalisation du cinquième boulevard périphérique est en cours d’élaboration. Le cinquième boulevard périphérique devrait relier les communes de Misserghine, El-Kerma, l’aéroport, El-Braya, Sidi Chahmi, Hassi Bounif et Douar Belgaïd. Pour rappel, le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a instruit, lors de son passage à Oran, en juillet dernier, les responsables locaux de son secteur d’inscrire «dans les plus brefs délais une étude pour la réalisation d’un 5e boulevard périphérique pour la capitale de l’Ouest», tout en insistant sur le caractère urgent de l’étude. En effet, la réalisation d’une telle opération doit se concrétiser dans la perspective de «sa connexion avec le méga-projet de l’autoroute Est-Ouest» en cours de réalisation sur les territoires de plusieurs régions du pays, a-t-il expliqué.

La réalisation d’un 5e boulevard périphérique «devrait répondre aux mêmes impératifs tant sur le plan économique que de la fonctionnalité, notamment en ce qui concerne la fluidité de la circulation et le désengorgement du réseau intra-muros». Un projet devenu impératif au regard de la densité du trafic que connaît la wilaya d’Oran.

D’autres projets liés au secteur des travaux publics ont été inscrits durant cette année à Oran, telle la trémie de la cité Djamel et l’échangeur de Aïn El-Bia estimés respectivement à 500 millions de dinars et 180 millions de dinars.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)