Oran - Pieds noirs


Oran, Plus de 500 pieds-noirs attendus entre avril et juin

Plus de cinq cents touristes pieds-noirs sont attendus à Oran entre avril et juin prochains. Natifs pour la plupart d’entre eux de diverses villes de l’Oranie, ces touristes seront pris en charge par l’agence de voyage Maghreb Tourisme, a-t-on appris auprès de sa directrice, Mme Affane.

«En juin, nous attendons l’arrivée de deux groupes de 100 touristes chacun», nous confie la directrice de cette agence. Une autre agence de voyage oranaise, en l’occurrence Misserghine Tours, est également en train de préparer l’arrivée de centaines d’autres touristes pieds-noirs. Selon cette même agence, plusieurs contrats sont en voie d’être signés avec des agences de voyage françaises. Le succès qu’a eu ce type de tourisme, particulièrement durant l’été 2005, n’a pas manqué de susciter l’intérêt des agences de voyage françaises. L’année dernière, les villes d’Oran, de Tlemcen, d’Alger et de Béjaïa, entre autres, avaient en effet vu défiler chez elles des milliers de touristes, essentiellement des pieds-noirs. Ils étaient venus pour la plupart de Nice, Marseille, Paris et Montpellier. On leur avait dit: «Tu as tort d’y aller, tu vas être dégoûté». Or c’est «tout le contraire qui s’est produit !», avaient-ils souligné avec émotion. L’accueil a été «sensationnel», au-delà de ce qu’ils pouvaient imaginer.

Plus de quarante-cinq mille anciens Français d’Algérie avaient reçu leurs visas en 2005 pour venir en Algérie. La majorité d’entre eux n’avait pas foulé le sol algérien depuis plus de quarante ans. Ce fut pour eux un voyage dans le temps. Ils étaient revenus sur les traces de leur passé, de leur jeunesse. Les pieds-noirs qui ont visité leur anciennes maisons, occupées actuellement par des familles algériennes, ont été chaleureusement accueillis. L’accueil a en fait dépassé leurs espérances. Beaucoup avaient saisi l’occasion de ce voyage pour se recueillir sur les tombes de leurs parents enterrés en Algérie. Même les enfants des pieds-noirs, qui sont nés en France, avaient exprimé leur fascination pour l’Algérie qu’ils n’avaient jamais visitée auparavant.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)