Oran, Mouvement associatif. Les crèches, c’est bien mais ...



A l’initiative de la Direction des affaires sociales (DAS) et à l’occasion de la célébration du quinzième anniversaire de la création du mouvement associatif, des ateliers sont organisés depuis dimanche et doivent prendre fin aujourd’hui.

Hier, au Palais de la Culture qui a abrité cette manifestation, les participants ont entamé leur deuxième journée consécutive où des intervenants ont communiqué les bilans de leurs activités durant la période 2004/2005. Ces bilans se résument pour la plupart en des activités sociales, culturelles et sportives, et aussi de santé où elles interviennent également. «Toutes ces associations», dira le représentant de la DAS, «concourent à la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et l’analphabétisme dans notre société et nous sommes là pour orienter ces associations et connaître leurs problèmes». Pour pallier le manque d’information, un guide des associations devrait être édité par la DAS.

Le manque de locaux, en plus des subventions de l’Etat qui sont insuffisantes, sont les autres points soulevés. «Un enveloppe budgétaire, ajoutera le représentant de la DAS, de 11 millions de dinars a été allouée pour la construction de la Maison des associations». En effet, les associations ne veulent plus être confinés dans le domaine du social et de la bienfaisance. Après les crèches, les présidents de ces associations veulent créer des centres de formation pour jeunes mais ils se trouvent confrontés aux problèmes de la législation qui interdit la création d’activités lucratives pour l’autofinancement de ces associations. «Un centre de formation de menuiserie, d’ébénisterie et de sculpture sur bois est déjà opérationnel au niveau de l’association Chougrani pour les jeunes de 14 à 25 ans. Le manque de moyens financiers pour la réalisation de projets à long terme pour l’autofinancement de ces associations est un problème pour la survie du mouvement associatif, qui a besoin de tous ses moyens pour arriver à réaliser sa mission», dira un président d’association.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)