Oran - Téléphérique


Oran, Le téléphérique «avant la rentrée sociale»

« La gestion du téléphérique sera probablement confiée à l’Entreprise du transport d’Oran (ETO)», a annoncé le wali, lors d’une visite effectuée hier à la station du départ à Haï Derb.

M. Sekrane a exigé des différents services en charge du projet, de mettre en service le téléphérique avant la prochaine rentrée sociale. A la même occasion, le chef de l’exécutif a annoncé qu’»une autre entreprise de gardiennage sera désignée prochainement à la place de l’actuelle entreprise qui n’a pas rempli sa mission».

Par ailleurs, selon le chef du projet, au total 40 cabines récupérées ont été réhabilitées, et une vingtaine de cabines neuves ont été commandées auprès d’une firme suisse et devraient incessamment arriver à Oran. La même source indique que «la mise en service du téléphérique dépend du réglage du système de freinage de la totalité des cabines. Cette opération va se faire une fois les vingt cabines réceptionnées». C’est ce qui explique le retard qu’a connu la réception définitive du projet. Le coût global du projet est de plus de 25 milliards de centimes, dont 20 milliards pour la réhabilitation du matériel et des stations et près de 5 milliards pour l’achat des 20 cabines neuves, en plus des travaux d’aménagement. Pour rappel, 790 familles dont les habitations situées au terrain Hadj Hacen, aux Planteurs, en bas du tracé du téléphérique ont été relogées à Haï El-Yasmine, et 850 habitations ont été éradiquées. Le site en question sera boisé. Une source proche de l’APC d’Oran nous a déclaré que dans une deuxième phase, 1.500 familles seront relogées avant la fin du mois en cours. Notre source souligne que certains immeubles, dans un bon état et ne représentant par conséquent aucun risque d’effondrement, ne seront pas touchés par l’opération de démolition.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)