Oran - Séminaires Médicaux


ORAN, Journées de formation en Pneumo-allergologie.



ORAN, Journées de formation en Pneumo-allergologie.
Un enfant sur quatre est atteint de rhinite allergique et un enfant sur dix est asthmatique, soit 25% des enfants sont allergiques et 10% sont asthmatiques, selon le Dr Radoui, chef de service pneumo-allergologie de l’EHS de pédiatrie, Canastel. «La pneumo-allergie, qui est en nette augmentation, est souvent sous-diagnostiquée. Elle a même doublé de fréquence durant les deux dernières décennies», a ajouté notre interlocuteur. Une augmentation due essentiellement au tabagisme passif, aux facteurs environnementaux, à la pollution atmosphérique, ainsi qu’à la malnutrition. Le service de pneumo-allergologie de l’EHS Canastel prend en charge, régulièrement, 500 enfants asthmatiques et reçoit quotidiennement 3 à 4 enfants. Cependant, ce service ne dispose que de 20 lits et manque de spécialistes, tels les pédiatres (il compte deux pédiatres seulement), les assistantes médicales et les psychologues. Vu la demande croissante pour assurer une bonne prise en charge des enfants, l’EHS a été renforcé, dernièrement, par une unité d’allergologie et une unité pour les enquêtes et les tests cutanés. Dans ce contexte, et en présence de quelque 130 praticiens, la société de pédiatrie de l’Ouest a organisé, hier et avant-hier, des journées de formation sur les pneumo-allergologies à l’université Mohamed Boudiaf. Selon les participants, «les parents n’acceptent pas toujours quand on leur déclare que leurs enfants sont allergiques, chose qui se répercute négativement sur la prise en charge des enfants malades. Plusieurs thèmes ont été débattus lors de cette rencontre, telles les allergies immédiates, la mucoviscidose qui est une maladie pulmonaire héréditaire très rare et peu connue, les réactions allergiques et pseudo-allergiques aux vaccins, les allergies et pseudo-allergies aux médicaments, les radiographies et les manifestations respiratoires entre autres. La rencontre a été clôturée par un atelier sur les tests cutanés.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)