Oran - Enseignement Supérieur (universitaire)


Oran, Diplômés...sans diplômes



Une centaine de nouveaux licenciés en langue française et en lettres arabes ont tenu, hier, un sit-in devant le rectorat de l’université d’Oran pour exiger la délivrance de leurs diplômes, nécessaires pour participer aux différents concours de recrutement.

Depuis presque un mois, ces diplômés se trouvent ballottés entre les deux départements de la langue française et des lettres arabes et le Centre unique de l’université d’Es-Sénia qui est chargé de délivrer les diplômes. Cette situation est très mal vécue par ces diplômés qui affirment que certains étudiants, des ressortissants étrangers, ont pu récupérer leurs diplômes au début du mois. Ce qui complique davantage la situation, c’est le fait que le personnel de l’administration de l’université sort en congé aujourd’hui et ne reprendra du service que le 2 septembre prochain. Nos interlocuteurs craignent de rater les inscriptions pour participer au concours de recrutement des enseignants certifiés de la langue française et de ceux des lettres arabes. La date limite de dépôt des dossiers de candidature pour ce concours a été fixée au 24 août 2006. Ils risquent, également, de manquer le concours de magister, prévu le 14 septembre, et dont les inscriptions débuteront le 3 septembre prochain. «On est 170 nouveaux licenciés en langue française pris en otage depuis trois semaines par le Centre unique et les responsables de notre département. Pourquoi tous les jeunes diplômés des autres filières ont eu leur diplômes de fin d’études sauf nous et ceux des lettres arabes ?», s’interroge ce nouveau licencié.

Le secteur de l’Education va recruter cette année 120 enseignants certifiés en langue française et 30 enseignants certifiés en lettres arabes. «Le comble, seulement les diplômés de ces deux filières trouvent des difficultés pour avoir leurs diplômes. On a même refusé de nous délivrer des attestations provisoires avec les relevés de notes», lance, avec désarroi, un jeune licencié. Contacté, un responsable du rectorat nous a affirmé que la sortie en congé des agents de l’administration sera prolongée jusqu’au jeudi 3 août pour régler tous les dossiers en instance. Il a ajouté que le problème des diplômes sera réglé dans les tout prochains jours.

 




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)