Oran - Téléphérique


Oran, Bientôt la mise en service du téléphérique



Initialement prévue pour la mi-août, la mise en service du téléphérique a été reportée pour des raisons directement liées à sa gestion future. Néanmoins et selon diverses sources concernées par le dossier, la mise en service est pour bientôt, puisque les choses évoluent dans le bon sens. Sauf impératif de dernière minute, le téléphérique sera géré par l’Entreprise des transports urbains d’Oran (ETO). Une décision accueillie favorablement par la population oranaise. Selon le directeur général de l’ETO, l’entreprise a été sollicitée par les responsables concernés pour la gestion du téléphérique et s’est montrée disposée à prendre en charge cette gestion. «C’est aussi l’idée du ministère des Transports», indique le premier responsable de l’ETO.

Pour parer à toute éventualité, une série de réunions ont été tenues avec les responsables de l’APC, de la direction des Transports et de la daïra d’Oran pour évaluer la situation et avoir une large idée sur le dossier juridique, administratif et technique. «Nous ne voyons aucun inconvénient quant à la gestion du téléphérique, à condition que le dossier relatif aux équipements soit transféré à l’ETO. L’objectif est que cette gestion soit saine et correcte. Maintenant, pour les retards, il y a lieu de signaler que des réunions ont été annulées parce que c’était la période des congés. On doit se réunir dans les tout prochains jours pour ouvrir le dossier et avancer dans nos démarches», ajoute le même responsable qui indique que la prise en charge du téléphérique constitue un prolongement des activités de l’ETO. «Nous balisons le terrain en attendant la décision finale du ministère», dit le directeur de l’ETO.

Concernant les transports urbains, le même interlocuteur souligne que les 50 bus représentant le premier quota du ministère ont tous été mis en service. «Nous espérons investir d’autres lignes par l’acquisition d’autres bus du ministère des Transports», ajoute le responsable de l’ETO. Sur ce point précis, il y a lieu de souligner que la population oranaise, très satisfaite par la prestation et le professionnalisme de cette entreprise, ne cesse d’interpeller les responsables concernés pour que d’autres bus soient injectés dans les autres lignes non encore desservies par l’ETO. Une demande pressante des citoyens à laquelle l’ETO ne peut répondre sans un apport de sa tutelle.

Il y a deux mois, l’Entreprise des transports d’Oran ETO avait lancé les 08 derniers bus de 100 places sur la ligne 37. Il s’agit de la cinquième ligne exploitée par l’ETO, depuis sa création. L’exploitation de la ligne 37 fait suite à une demande pressante et insistante des citoyens. Les responsables de l’entreprise ont accédé à leur demande et ont décidé de prolonger la ligne de plus d’un kilomètre pour atteindre le terminus au quartier «Rocher». L’ETO exploite actuellement 45 bus répartis entre cinq lignes et cinq bus en réserve.

Lors d’une précédente rencontre avec le DG de l’ETO, ce dernier a indiqué que la première phase concerne l’exploitation de cinquante bus et Oran a reçu son quota. Notre interlocuteur souligne qu’il est possible qu’il y ait d’autres phases où l’Etat renforcera par d’autres bus le parc roulant des trois entreprises créées à Oran, Constantine et Annaba. Le premier responsable de l’ETO affirme que l’objectif de l’entreprise est presque atteint en matière de prestation de services et de prise en charge des usagers. «Le privé est le bienvenu, nous espérons seulement qu’il s’organise autour de nous», avait déclaré le DG de l’ETO.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)