Oran, Association Chougrani, Ouverture d’un centre de formation professionnelle

Créé en 2004 avec le soutien financier de l’Union européenne, le centre de formation professionnel de l’association Chougrani ouvrira enfin ses portes fin septembre.
En effet, et selon les déclarations du président de l’association précitée, ce projet reste otage des tiroirs des responsables locaux pendant plus de 2 ans. «Il fallait que les dirigeants de l’association trouvent la solution».
Le centre de formation, qui devait accueillir 45 élèves de différents âges, n’accueillera, en fin de compte, que la moitié, car l’espace trouvé à titre de location pour abriter ce projet n’est pas assez spacieux.
Le centre, donc, sera divisé en ateliers, chacun d’eux a une capacité d’accueil d’environ 5 à 7 élèves. Ces ateliers seront implantés au niveau du quartier populaire d’Ibn Sina. D’après M. Chougrani, le centre assurera une formation de longue durée en matière de menuiserie, d’ébénisterie et de sculpture sur bois et cela, au profit de jeunes victimes de déperdition scolaire et âgées entre 14 et 25 ans.
La formation sera gratuite et assurée par des encadreurs qualifiés et des gens de métier. Ces derniers donneront des cours pratiques et théoriques aux élèves qui seront à leur tour des encadreurs à de futurs élèves.
Notons que ce projet, selon les lois relatives à l’organisation des activités du mouvement associatif, devrait être pris en charge, en matière d’hébergement, par les autorités locales. Ces dernières devraient garantir un siège adéquat à ce projet qualifié d’utilité publique. Mais, pour des raisons de bureaucratie, l’association n’a pas encore réussi à trouver un local convenable, pourtant des démarches ont été sérieusement entreprises pendant le mandat de l’ancien maire d’Oran Noureddine Djellouli pour faire bénéficier l’association gratuitement de hangars communaux situés à douar Cheklawa.
Rappelons que plusieurs demandes ont été adressées au maire et au wali d’Oran pour l’obtention des locaux. Mais, les efforts de l’association sont restés vains.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)