Mila - Revue de Presse


On vous le dit



 Plusieurs démissions au RCD à Béjaïa  Braham Bennadji, membre du conseil national du RCD reconduit lors du denier congrès, et élu à l?APC de Tinebdar, nous a fait part hier de sa démission des rangs du parti. « Ma décision de me retirer n?a rien à voir avec les élections législatives prochaines », tient-il à préciser, en ajoutant que son choix est lié à « des divergences politiques profondes » et aux « conditions » dans lesquelles s?est tenu le dernier congrès du RCD. Des raisons sur lesquelles il promet de revenir lors d?une conférence de presse qu?il compte organiser la semaine prochaine. L?homme qui a présidé le bureau régional du parti dans la wilaya, entre 2002 et 2004, ? soit au moment ou la région était confrontée à la crise du printemps noir ? est connu pour être un militant discipliné, infatigable et surtout fidèle au choix de la direction du RCD. La démission de M. Bennadji intervient après celle de trois autres militants et cadres du parti à El Kseur, dans le courant de la semaine dernière. Nous avons par ailleurs appris la démission de Me Moussaceb, un avocat également militant assidu du parti.  Inauguration à Paris de « la place des victimes du 17 Octobre 1961 »  La mairie parisienne de Seine Saint-Denis inaugurera officiellement aujourd?hui une place en hommage aux victimes algériennes de la sanglante répression du 17 Octobre 1961 à Paris. « C?est pour rendre hommage aux victimes de cette répression et pour mettre en lumière une part de l?histoire de France depuis trop longtemps occultée que le conseil municipal a choisi d?inaugurer une place des victimes du 17 Octobre 1961 à Saint-Denis », diront les élus de la ville qui ont souhaité que la jeunesse de cette municipalité « soit particulièrement associée à l?hommage rendu aux victimes du 17 Octobre 1961 ». A cet égard, « une exposition ?Mémoire vive? et deux rencontres sont proposées aux jeunes de Saint-Denis pour s?informer sur le 17 Octobre 1961 ». Aujourd?hui, à l?occasion de l?inauguration de la « place des victimes du 17 Octobre 1961 », un débat sera organisé autour du documentaire 17 Octobre 1961 : une journée portée disparue, de Philip Brooks et Alan Hayling, en présence de Jean-Luc Einaudi, auteur de La bataille de Paris (Editions Le Seuil, 1991) et Octobre 1961, un massacre à Paris (Fayard, 2001). L?historien Olivier Le Cour Grandmaison, membre de l?association 17 Octobre contre l?oubli participera à ce débat.  Création du Syndicat national des forestiers et assimilés  Le Syndicat national des forestiers et assimilés a été créé sous l?égide de l?Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Ce syndicat, créé lundi lors d?une réunion du comité national provisoire du Syndicat national des forestiers et assimilés, tiendra sa conférence nationale constitutive dans les jours à venir.  Des malfaiteurs appréhendés grâce au portrait-robot  Une affaire de vol suivi d?agression a été récemment élucidée grâce au travail de la police scientifique, dont les recherches ont permis l?arrestation de deux dangereux malfaiteurs. Tout a commencé lorsqu?un homme et une femme s?étaient présentés à la 2 e sûreté urbaine, au chef-lieu de wilaya, pour déposer plainte contre deux individus armés d?épée pour attaque à l?arme blanche et vol de leurs objets de valeur. Les agressions se sont déroulées dans deux endroits différents d?une cité périphérique de la ville de Chlef. Grâce aux signalements donnés par les victimes, les enquêteurs ont pu dresser le portrait-robot des deux criminels, ce qui a rendu possible leurs identification et arrestation quelques jours seulement après leur forfait. Il s?agit, selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, de deux repris de justice notoires qui semaient la terreur dans la région depuis un certain temps.  Les restaurateurs et hôteliers algériens de France s?organisent  L?association des commerçants, restaurateurs et hôteliers algériens de France Achraf a été fondée lundi soir à Paris pour « défendre les intérêts de la profession » en France et « tisser des liens de partenariat » en Algérie. Il existe environ 4500 restaurateurs et hôteliers établis rien qu?en région parisienne qui doivent faire face à des problèmes et défendre la corporation. Le président d?Achraf, Guiroub Abdelkader, patron de plusieurs restaurants à Paris dira que « nous avons pris conscience qu?on défendra mieux les intérêts de la profession en nous unissant ». Il a ainsi indiqué que cette association, dont le bureau regroupe 15 membres et ouverte à toutes les villes de France, entend s?étendre en réseau corporatif avec, à terme, « la création d?une école de restauration et d?hôtellerie » et un « système de communication dont un magazine comme support médiatique », en plus du site internet qui a déjà été lancé.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)