Tiaret - A la une


On vous le dit Actualité : les autres articles

On vous le dit Actualité : les autres articles
l09 candidats éliminés des listes électorales à Tiaret et Tissemsilt
Des 134 recours introduits par les candidats aux assemblées élues dans les wilayas de Tiaret et Tissemsilt auprès du tribunal administratif, il y a eu 25 annulations de décisions de l'administration. En d'autres termes, 109 recours n'ont pas été jugés recevables ni dans la forme ni dans le fond par les magistrats du tribunal, fait savoir le commissaire d'Etat près la cour de Tiaret, dans un bref point de presse tenu lundi soir. Sur les 134 recours, seuls six sont parvenus de la wilaya de Tissemsilt, dont un concerne l'APW. Pour Tiaret, il y a eu 112 recours pour les APC et 16 pour les listes APW. S'agissant des dépôts auprès de la DGAG de Tiaret, celle-ci a recensé 199 listes des partis. 188 d'entre elles concernent les APC et 11 les APW.
22 décès parmi les pèlerins algériens

Un bilan de l'Office national du hadj et de la omra (ONHO) a fait état, hier, de 19 décès parmi les pèlerins algériens aux Lieux saints de l'Islam. Trois autres hadjis, dont l'état de santé était déjà critique, ont succombé, portant à 22 le nombre de décès qui était de 19, mardi, a fait savoir le directeur de l'ONHO, Barbara Cheikh. L'âge avancé et les maladies chroniques, tels l'hypertension et le diabète, sont à l'origine de ces décès, a précisé le responsable de la mission médicale, le Dr Saïd Dhaïf, qui a ajouté que les complications générées par ces maladies ont nécessité le transfert des malades vers des hôpitaux saoudiens pour des examens approfondis. Les membres de la mission médicale algérienne sont répartis sur six centres de santé à La Mecque, pour 2500 pèlerins chacun.
Le grand pont des douaniers
Plusieurs inspecteurs liquidateurs du bureau des Douanes du port sec de Aïn Taya sont absents depuis le mercredi 24 octobre dernier, soit la veille de l'Aïd El Adha. Ils n'ont pas repris leur travail à ce jour et semblent vraisemblablement faire le grand pont entre l'Aïd et le 1er Novembre. Entre-temps, les dossiers dont ils ont la charge sont bloqués et ne peuvent être traités.
Les subsahariennes sont partout
Ces derniers mois, dans les grandes artères de nos villes, la mendicité a pris des proportions inquiétantes et inadmissibles à plus d'un titre, surtout lorsqu'il s'agit d'enfants. Aux mendiants algériens se sont ajoutées les mendiantes subsahariennes que l'on trouve dans tous les coins des principales rues de la ville, accompagnées d'enfants en bas âge et faisant la manche en groupe. Mais, ce qui est très grave, c'est de voir leurs enfants, non accompagnés, verser dans la mendicité. Le phénomène prend des proportions assez grandes, au grand dam des citoyens.
Les vuvuzelas sont de retour
Les vuvuzelas seront autorisées dans les stades lors de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2013, prévue en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février, a annoncé, mercredi, le comité local d'organisation. «Les vuvuzelas font partie de notre culture et de notre nation de football», a déclaré le président du comité d'organisation, Mbebe Mvuzo, lors d'un débat médiatique sur diverses questions concernant l'organisation de la CAN-2013, y compris le prix des billets, leur distribution et la présence controversée de la vuvuzela. «Ce sont des instruments de plaisir, elles feront partie de ce tournoi. Notre système de contrôle veillera à ce que la violence ne se reproduira pas dans les stades», a-t-il indiqué. Les vuvuzelas sont des trompettes locales utilisées par les supporters sud-africains dans les stades. Elles font un bruit assourdissant. La vuvuzela avait été la star de la Coupe du monde 2010.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)