Algérie - A la une


«Nous devons nous adapter pour garantir le développement» Khorchi Mohamed. Président de l'Office de tourisme de Cherchell

«Nous devons nous adapter pour garantir le développement» Khorchi Mohamed. Président de l'Office de tourisme de Cherchell
A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, le 27 septembre de chaque année, le ministère du Tourisme a décerné le premier prix à l'Office local du tourisme (OLT) de la ville de Cherchell. Khorchi Mohamed, président de l'OLT de Cherchell, directeur d'école en retraite, et membre du conseil de l'exécutif de la FNOT (Fédération nationale des offices de tourisme) revient sur la situation du tourisme en Algérie.
-Comment votre OLT est arrivé à être sélectionné pour décrocher ce prix '
Il existe dans notre pays quelque 150 offices locaux de tourisme, mais seulement une quarantaine est active. Les responsables du secteur du tourisme avaient porté leurs choix sur notre office pour cette année 2012. Je dois souligner que nous activons sur le terrain discrètement, et notre mission consiste à mettre en valeur les sites et monuments historiques locaux.
Nous participons aux expositions nationales et internationales, notre office a édité des guides touristiques, des dépliants et des cartes postales, quand les moyens financiers le permettent. Nous avons aussi organisé des manifestations culturelles et artistiques au niveau de notre local et avons organisé des expositions pour encourager les artisans de la région.
-Comment l'OLT prend-elle en charge les touristes '
Nous organisons des visites guidées au profit des touristes nationaux et parfois des groupes étrangers, au niveau des sites et monuments qui se trouvent dans notre commune et ses environs, comme le parc mosaïque, le musée, le marabout de Sidi Braham, les vestiges des civilisations romaines, ottomanes et autres historiques. Les familles de Miliana et les groupes des «pieds-noirs» qui sont venus à Cherchell ont gardé de merveilleux souvenirs. C'est cela notre satisfaction.
Maintenant, avec les nouvelles orientations initiées par les pouvoirs publics, les offices locaux du tourisme doivent s'adapter et se mettre en harmonie pour garantir un développement sérieux du tourisme dans chaque ville.
-La situation de Cherchell sur le plan touristique est très critiquée. Quel est votre commentaire '
Il est vrai que notre ville s'est dégradée. Elle est devenue une ville sale par rapport à son statut de ville touristique qui recèle des richesses naturelles, civilisationnelles, historiques et urbanistiques. C'est incompatible et contradictoire avec le développement du tourisme. L'OLT de Cherchell a participé à quelques réunions avec les autorités locales. Nous avons attiré l'attention des élus et responsables locaux (APC et daïra) sur l'absence de l'hygiène, notamment la prolifération des ordures au niveau des trottoirs, le déficit effarant en éclairage public, le manque d'hygiène dans les cafés et restaurants, c'est-à-dire une situation qui ne répond plus aux normes exigées par les activités du secteur du tourisme, l'absence d'entretien des parcs qui sont pourtant clôturés, un port en déliquescence, des rues devenues dangereuses pour les passants, des monuments à l'image de la Mosquée aux 100 colonnes qui est livrée à l'abandon et à la dégradation.
-La place des Martyrs de Cherchell, une des curiosités de la ville, se dégrade. Quel a été votre rôle, alors que certaines associations locales tentent de mener des actions pour lui donner un visage plus accueillant '
C'est juste. Sachez que depuis plus de 2 ans, ce site est agressé et livré au vandalisme. Nous souhaitons que les autorités locales daignent réagir pour sauvegarder ce magnifique site avec sa fontaine et ses bellombras (arbres centenaires importés d'Amérique du Sud). Je profite de l'occasion que vous m'offrez, pour lancer à nouveau un appel à la direction de la culture de la wilaya de Tipasa pour intervenir sur ce site, afin de rehausser notre ville au diapason des villes touristiques, en attendant que les investisseurs arrivent, car si en 1962, notre ville disposait de 6 hôtels, en 2012 malheureusement, il ne reste plus aucun hôtel, pour permettre aux touristes d'yséjourner.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)