Naama - Revue de Presse


Naâma

1 112 cas de piqûres de scorpions Les risques liés au milieu environnemental de la région sont parfois gravissimes et nécessitent, nous dit-on, des actions récurrentes et ponctuelles. C?est ainsi que, dans les vastes zones steppiques, parfois isolées, les piqûres de scorpions et les morsures de serpents sont à craindre du printemps à l?automne. En effet, lors des trois trimestres écoulés, la Direction de la santé a enregistré dans son bilan pas moins de 1 112 cas de piqûres de scorpions ayant entraîné le décès de trois personnes. Toutefois, pour diminuer ces risques qui peuvent être fatals et procéder à une éradication partielle de ces arachnides venimeux, des opérations de sensibilisation ont été entreprises et des opérations de recherche et de ramassage de scorpions effectuées, dans le cadre du Tup-himo, aux alentours de la majorité des communes et agglomérations. D?autre part, au cours de cette année, la Direction de la santé publique (DSP) a mis sur pied, en avril et septembre, deux opérations d?envergure de lutte contre la leishmaniose cutanée. Une maladie qui, en 2003, avait touché 295 personnes, notamment dans les communes de Asla (104 cas) et de Tiout (94 cas), alors qu?au premier trimestre 2004, 514 personnes ont été atteintes, particulièrement des enfants. Par ces actions sanitaires, cette maladie a été remarquablement réduite ces derniers mois. En ce qui concerne les MTH, celles-ci ont été quasiment maîtrisées par un programme d?actions conjointement élaboré avec la wilaya. Néanmoins, seuls quelques cas isolés, jugés sans gravité, ont été constatés par une apparition de dysenteries amibiennes attribuées aux légumes et salades, nous a-t-on affirmé.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)