Alger - Revue de Presse


NA Hussein Dey

De nouvelles ambitions Doublement pénalisé par ses difficultés financières le contraignant à une préparation locale (Mouflon d?or) et l?indisponibilité du stade Zioui (réfection du tartan) l?exilant au stade de Boufarik, le NAHD affiche néanmoins sa détermination à bousculer les favoris kabyles et usmistes sérieusement renforcés. Et comme en témoigne le staff technique, le NAHD est fin prêt pour de nouvelles ambitions pour le prochain exercice : « Nous avons effectué une préparation satisfaisante à Alger avec un volume conséquent de matchs amicaux à travers lesquels nous avons utilisé judicieusement notre effectif modestement renforcé par de nouvelles recrues et des juniors qui ont montré de prometteuses potentialités aptes à leur valoir des chances de titularisation ou de participation en équipe fanion. » Pour aborder le championnat et relever de nouveaux défis, le NAHD dispose d?un atout majeur : la stabilité de son effectif conservant son ossature habituelle axée sur un groupe de joueurs expérimentés évoluant ensemble depuis quatre années, ayant beaucoup progressé avec la venue de Biskri. Un groupe soudé au sein duquel les nouvelles recrues Ousserir, Abbès, Khellaf, Cheraïtia n?ont pas eu de difficultés d?intégration à l?instar des juniors promus qui ont séduit le staff technique. Ajouter à cela la disponibilité d?un bon nombre de joueurs polyvalents tels Messas, Nezlioui, Chaâbna, Laïfaoui, Bentayeb, Bendebka, Amirat, très utiles pour faire face aux impondérables de la compétition (blessures, suspensions, méforme) où le NAHD jouera sur les trois tableaux pour la seconde année consécutive. Un riche et exigeant calendrier pour lequel le club a tenté vainement un recrutement étoffé, qui s?avéra difficile à réaliser face aux moyens des grosses cylindres tels la JSK, l?USMA, le MCA, ce qui ne semble pas pour autant chagriner le staff technique. « On aurait souhaité un meilleur recrutement, cependant, les joueurs de valeur ne sont pas disponibles et nos moyens financiers ne nous les permettent pas. Nous devons donc nous contenter de notre effectif qu?on a réussi à maintenir, qui a prouvé sa valeur en se qualifiant pour la seconde année consécutive à la coupe arabe. Nous avons une équipe soudée, expérimentée qui aurait pu faire mieux n?était sa défaillance offensive », confirme Biskri qui rappelle que seuls le travail et la rigueur paient, que la titularisation du joueur se mérite sur le terrain et par conséquent que tous les joueurs auront leur chance. A ce sujet, le match amical face à la JSMB (défaite 3-5) a été l?occasion pour le coach nahdiste de réaffirmer sa position sur les critères de titularisation, une sorte de mise en garde pour stimuler la concurrence entre tous les joueurs et un message pour les juniors qui pourront postuler à une place au soleil. Reste l?inconnue du public nahdiste frustré par la domiciliation de l?équipe au stade de Boufarik, ce qui risque de réduire sérieusement le soutien des supporters dont les Sang et Or auront grandement besoin pour concrétiser leurs nouvelles ambitions après 25 années de disette. Pour résoudre cette équation, de bons résultats sur le tartan du stade de Boufarik, sur lequel l?équipe s?est préparée et adaptée, sont indispensables dès l?entame du championnat pour stimuler le public nahdiste à se déplacer massivement à Boufarik. Pour un NAHD toujours aussi ambitieux, rien n?est impossible !




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)