Algérie - Revue de Presse


Mustapha Berraf . Président de la Fédération du basket-ball

« La régression est interdite » L?assemblée générale de la Fédération algérienne de basket-ball a renouvelé, pour la troisième fois consécutive, sa confiance à Mustapha Berraf pour présider aux destinées de la structure. Dans cet entretien, il nous livre ses objectifs. Peut-on savoir pourquoi le basket-ball national n?arrive pas à se hisser parmi les meilleures formations du continent ? Pour ma part, je peux vous affirmer que notre basket figure parmi les meilleurs sur un plan continental et arabe. Notre discipline a pu prendre son envol grâce à un programme d?action bien élaboré, mais aussi grâce à la sérénité qui existe au niveau de nos structures. Néanmoins, il faut avouer que nous manquons énormément de moyens pour nous permettre d?évoluer d?avantage. Vous avez axé vos objectifs sur la mise sur pied d?un centre de préparation pour l?élite et sur la prospection de jeunes talents. S?agit-il là de critères à réunir pour une meilleure réussite ? En effet, ce sont des paramètres très importants à prendre en considération pour permettre le développement qualitatif et quantitatif de la discipline et par ricochet garantir l?avenir. De mon point de vue, il s?agit d?un investissement primordial à consentir pour atteindre le haut niveau. Il y a aussi le volet infrastructurel qui doit suivre pour réunir les meilleures conditions possibles aux jeunes talents afin qu?ils puissent s?affirmer. Il faut savoir aussi que bon nombre de clubs sont menacés de dissolution pour cause financière. Quelles sont les solutions pour éviter cette disparition ? Je vous dirai que, grâce à la sagesse et à la compréhension des membres de l?assemblée générale, la fédération s?est engagée à maintenir certaines formations en activité. La fédération a mis en avant l?intérêt de la discipline en prenant en charge la moitié des dettes des clubs. Le bilan financier que nous avons présenté à l?assemblée générale n?a pas manqué de relever cela. Ce qui ne doit pas nous éloigner du fait que la crise financière qui touche les clubs doit être aussi le souci permanent des dirigeants qui sont dans l?obligation de multiplier les initiatives pour rechercher d?autres sources de financement. Il est temps aussi que les clubs trouvent les meilleurs moyens pour attirer les spectateurs dans les salles de jeu, d?intéresser les sponsors et les autorités. Un travail de sensibilisation est à mener dans ce sens. Il s?agit de ne pas rester les bras croisés. C?est un des objectifs de votre troisième mandat ? Il faut avouer que l?objectif de ce mandat s?articulera essentiellement sur la mise à niveau du basket-ball, d?abord à l?échelle nationale, ensuite sur le plan international où il est inscrit de remporter la première place dans le championnat d?Afrique des nations. L?harmonie actuelle entre athlètes du cru et ceux évoluant à l?étranger est très encourageante pour l?avenir de notre équipe nationale qui est dans l?obligation de fournir des résultats. Pourtant il se trouve des informations qui affirment que certains joueurs du cru contestent la sélection de ceux qui évoluent à l?étranger. Pour ma part, je n?admets pas cette différence. Les meilleurs athlètes revêtiront le maillot national. Je suis intransigeant sur ce point. La discipline ne doit pas régresser, ni sur l?aspect sportif ni sur celui des mentalités.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)