Alger - Revue de Presse


Musique

Brother?s Smahi & Friends Luth sur fond de jazz fusion Brother?s Smahi & Friends est un groupe de jazz fusion, qui allie musique traditionnelle maghrébine et musique occidentale. La formation est constituée de trois Algériens, les frères Smahi, de quatre Allemands, de deux Américains et d?un Indien. Un véritable melting-pot qui active sur la scène allemande et qui vient à la rencontre du public algérien. Chawki Smahi, la tête pensante du groupe, est un musicien autodidacte. Le oûd (luth) est son instrument favori. Diplômé en informatique et consultant privé, il découvre la musique dans sa ville natale, Oran, où il fera ses débuts avec de nombreux artistes, dont le défunt cheb Hasni et le groupe Haddawa. Plus tard, il jouera auprès de Abdelwahab Doukkali, Abdelhadi Belkhayat, Blaoui El Houari... avant de se lancer en famille et avec d?autres musiciens adorateurs du jazz. Aujourd?hui, les membres du groupe Brother?s Smahi & Friends ont leur propre style et références. Principalement connus en Allemagne, ils côtoient les plus grands saxophonistes et jazzmen de ces dernières années, tels que Charlie Mariano et beaucoup d?autres. Dans cette formation - qui tend à se modifier pour s?enrichir - le luth côtoie un piano à queue, une derbouka, une basse... lesquels instruments livrent une musique aux accents universels, une alliance entre d?une part, du groove et de la funk, et d?autre part, du chaâbi, du gnawa et du sahraoui. Bref, une musique classée world jazz, où le chant n?a que peu de place. Lors du point de presse traditionnel, qui précède le concert, organisé hier à l?hôtel El Djazaïr à Alger par l?ONCI, Chaouki Smahi, présentera le groupe et soulignera l?absence de trois musiciens, l?un de ses frères et les deux Américains qui ne seront pas de la partie. Cependant, il ne cachera ni son bonheur ni son empressement à se produire sur une scène algérienne et promet même de recommencer l?expérience dès que possible. De l?appréhension, il ne semble pas en ressentir des masses. Pour lui, le public algérien devrait apprécier la musique de son groupe plus que tout autre public européen. Quant aux autres musiciens qui viennent en Algérie pour la première fois, ils semblent tous aussi heureux de voir le pays dont ils « manient » le folklore musical. Rendez-vous est donc pris ce soir, à 22 h au Casif (Sidi Fredj), pour un concert qui semble prometteur.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)