Alger - A la une

Mohamed Nassou : le Yachine algérien



Mohamed Nassou : le Yachine algérien
Mohamed Nassou a été l'un des meilleurs gardiens de but qu'a produits le football algérien. Il a fait partie du grand CRB des années 1960 dont il a gardé la cage pendant plus de 7 ans, 1962-1968.
Durant sa carrière, il a côtoyé tous les grands joueurs de l'époque, c'est-à-dire Lalmas (CRB), feu Zoubir Aouadj (MCA), le virtuose usmiste, Abderrahmane Meziani, feu Youcef (NAHD), l'artiste Boualem Amirouche (RCK), Khemicha et Koussim (ESS), Serridi (ESG) et bien d'autres joueurs de talent.
Né à Aïn Benian en 1937, Mohamed Nassou s'est naturellement orienté vers le poste de gardien de but. Il a fait ses premières games au sein de l'Olympique de Marengo (Hadjout) qu'il quitta en 1961-1962 pour rejoindre le Ghalia Sport d'Alger. Mais c'est avec le CRB, où il a signé au cours de la saison 1962-1963, qu'il a connu son apogée. Sobre sur sa ligne, il rassurait ses coéquipiers de la défense. Toujours vêtu d'une tunique noire (c'était la mode à l'époque de Lev Yachine), il était intraitable dans le face-à-face et les airs. Les sélectionneurs qui se sont succédé à la tête de l'équipe nationale entre 1963 et 1967 lui faisaient régulièrement appel.
Pendant ce temps-là, un jeune loup, Mohamed Abrouk, frappait à la porte de l'équipe seniors. En 1969, Mohamed Nassou est allé rejoindre la JS Kabylie. Une année plus tard, il est rentré à Alger et a signé au RC Kouba où il est resté de 1970 à 1974. A l'époque, le RCK était parrainé par Sonatrach.
Après une carrière bien remplie, Mohamed Nassou s'est retiré sous sa tente loin des fracas du football. Depuis, il vit loin du monde du football. Parfois, ses anciens coéquipiers et adversaires lui rendent visite chez lui pour s'enquérir de sa santé qui lui pose quelques soucis. Comme présentement indique un de ses proches.
Depuis quelques années, il souffre dans sa chaire en silence. La solidarité des acteurs du football doit se manifester dans ces circonstances. Mohamed Nassou a besoin d'être assisté et accompagné à cause de sa maladie. Pour se déplacer, par exemple, il doit faire des efforts presque surhumains. La présence à ses côtés, de temps en temps, d'un kiné l'aiderait beaucoup à surmonter son handicap et vivre normalement.
Cette génération de pionniers du football algérien mérite plus que de la reconnaissance de la part de tous ceux qui gravitent autour du football. Mohamed Nassou était, à son époque, une grand joueur du football algérien. Ceux qui l'ont vu jouer le comparaient à l'immense Yachine. Ils n'avaient pas tort.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 281749
Posté par : saad
Profession : ,
Ville : arzew
Pays : Algérie
Date : 20/10/2015
Message : J'avais 13 ans quant je l'ai vu jouer contre USMBA en 70. Ses mains étaient bandées. Allah Yerhamhou



Numéro commentaire : 82612
Posté par : ABROUK DJAMEL
Profession : ENTRAINEUR DES JEUNES A OLYMPIQUE DE MARSEILLE
Ville : MARSEILLE
Pays : France
Date : 19/03/2013
Message : Je souhaite un prompt rétablissement a NASSOU MOHAMED C’était un grand gardien de but avec MOHAMED ABROUK .



X

Notre page facebook