Mostaganem - A la une


Mise à la retraite de 1 326 gardes communaux Mostaganem : les autres articles



Mise à la retraite de 1 326 gardes communaux Mostaganem : les autres articles
Alors qu'ils percevaient un salaire oscillant entre 30 000 et 35 000 DA, désormais, ils devront se contenter d'une indemnité d'à peine 19 000 DA.
Ce sont 1 326 gardes communaux qui activaient dans la wilaya de Mostaganem qui ont été mis à la retraite à la veille du 1er Novembre. Une date symbolique qui n'a pas manqué d'interpeller ces patriotes qui ont pris les armes pour sauver le pays des visées rétrogrades et fascistes des islamistes. Ils sont venus des quatre coins de la wilaya, la mine défaite, le regard hagard et les larmes difficilement contenues. Le sous-sol du siège de l'APW avait de la peine à les contenir. Ils étaient nombreux à avoir quitté la cérémonie d'adieu. C'est par grappes successives qu'ils quittèrent le groupe compact qui se formait en cette ultime rencontre. Après 19 ans de loyaux services et de rudes batailles, ceux qui ont été de tous les combats, avec leur tenue aux couleurs blafardes, l'Algérie vient de leur signifier leur fin de mission.
Dire qu'ils étaient déçus, déprimés, décontenancés, déshumanisés, désincarnés, ne suffira pas à rendre compte de leur profond abattement et de leur insoutenable détresse. Pourtant, ils ont tous gardé cette fierté paysanne qui veut que même lorsqu'on tombe au fond de l'abîme, on ne se plaint pas, ça ferait tellement plaisir à nos ennemis. Certains, peu nombreux, ont largement dépassé l'âge d'une retraite bien méritée, ce n'est pas le cas de la majorité, loin s'en faut. Car, quand bien même ils n'ont pas encore atteint la quarantaine, certains ne comprennent pas qu'après 19 ans de lutte, ils soient mis à la retraite.
Par pudeur, les quelques journalistes venus couvrir l'évènement ont longtemps hésité à leur poser les questions qui fâchent. Comme celle du montant de la retraite qu'ils seront près de 1 200 à percevoir pour le restant de leur vie. Alors qu'ils percevaient un salaire oscillant entre 30 000 et 35 000 DA, désormais, ils devront se contenter d'une indemnité d'à peine 19 000 DA. Pour les plus jeunes, elle excèdera tout juste 17 000 DA et l'oisiveté qui va avec. Car ce qui sans doute leur aura fait très mal c'est cette absence de perspective. Beaucoup se plaignent de ne pas avoir de logements et de ne plus savoir quoi ramener à une nombreuse famille. Sur un corps qui comptait 1 819 éléments, ils sont seulement 156 à rejoindre les rangs de l'ANP et 338 sont affectés dans les services publics. Soit un total de 494 à avoir miraculeusement échappé au purgatoire.
Un autre groupe composé de 104 éléments est dans l'expectative, leurs dossiers sont encore à l'étude au niveau du ministère de l'Intérieur. Le nombre de dossiers traités s'élève à 1 326 dont 51 sont déjà au niveau de la CNR. A la veille de la commémoration du 58ème anniversaire du 1er Novembre, la garde communale n'existe plus. Ce corps, qui a été constitué par petites touches et au prix de mille efforts, a fondu comme un bloc de glace. Ce phénomène de mobilisation populaire a une histoire, faite de bravoure, de faits d'armes et de sacrifices, qui mérite amplement d'être écrite ou enseignée.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)