Alger - Elevage


Métro d’Alger: enfin le bout du tunnel



Métro d’Alger: enfin le bout du tunnel

Les habitants des communes de Bachdjarah, El-Magharia, Hussein Dey, Hamma, Sidi M’hamed et Alger-centre verront la première ligne du métro d’Alger réalisée fin 2008

Pour ceux qui doutent encore, le tunnel servant pour la ligne du métro Grande Poste/Haï Badr, dans la commune de Bachdjarah est bel est bien terminé. C’est le message qu’a voulu transmettre, hier, Mohamed Maghlaoui ministre des Transports, lors de la traversée par véhicule du tunnel reliant Haï Badr à la Grande Poste. La réalisation de ce projet d’envergure, ne tardera plus à se concrétiser et au 4e semestre 2008, la première ligne du métro d’Alger sera mise en service, selon les prévisions du ministère des Transports.

Restent la pose de rails et l’aménagement des 10 stations dont les travaux de génie civil sont achevés depuis août dernier.

Le groupement franco-espagnol composé de la société Siemens, de la société Vinci et de l’espagnole CAF, qui, à partir de janvier 2007, se changera de la pose des rails, du revêtement des murs, de l’aménagement des stations et de l’installation des systèmes de contrôle des équipements fixes électriques et électroniques, télécommunication, signalisation et du matériel roulant. Le contrat avec ces entreprises a été finalisé en janvier 2006.

Arrivé à la station Grande Poste où a été prévue une collation, le ministre des Transports, le sourire aux lèvres déclarera à l’adresse de la presse «vous voyez que le tunnel est fini et qu’on en est sorti au bout», avant d’indiquer que l’entreprise du métro d’Alger se prépare à des extensions. «Des jonctions, à partir de la station de Haï Badr vers El-Harrach (4 km) et vers Aïn Naâdja (3,6 km) et une 3e jonction qui reliera la Grande Poste à la Place des Martyrs (1,5 km) sont prévues pour 2009-2010» a-t-il déclaré.

Il est à signaler que cette ligne n’a été effectivement entamée qu’en 1990 par les sociétés Cosider et Génisider qui ont eu le mérite de réaliser le creusement du tunnel sur une longueur de 4 km ainsi que la construction de 4 stations reliant la Grande Poste au Hamma.

Le second tronçon Hamma-Haï Badr n’a été relancé qu’en fin 2003 après la visite du chantier par le président de la République. Le groupement algéro-allemand Gamma s’est chargé de ce tronçon.

Quelques détails sur la fiche technique de cette ligne: l’on prévoit une capacité nominale de transport de 41.000 voyageurs par heure et par sens soit 150 millions de voyageurs par an.

Avec une vitesse maximale de 70 km/h et une vitesse commerciale de 28,5 km/h, les trains sont d’une capacité de 1.230 voyageurs chacun. 14 trains composés chacun de 6 voitures, assureront une desserte de 5h à 23h. Le coût du projet (équipement et génie civil) s’élève à 77 milliards de dinars, est-il indiqué.

Quant à l’exploitation et la maintenance du métro l’on précise qu’elles seront confiées, à travers un contrat de «délégation de gestion» à une société de renom internationale.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)