Algérie - Revue de Presse


Messaoud Chettih, ex-PDG d?Algérie Télécom



« Nos capacités nationales demeurent ignorées » Modérateur de la commission Innovation et technologies de l?information et de la communication (TIC), l?ancien PDG d?Algérie Télécom a eu à diriger, hier au Palais des nations, les débats sur le rôle du volet innovation et TIC dans la nouvelle stratégie industrielle que les pouvoirs publics entendent mettre en place. M. Chettih a indiqué à ce propos que le pays dispose actuellement de grandes capacités en matière technologique qui demeurent malheureusement ignorées et sous-exploitées. Citant précisément le domaine informatique, il dira qu?en l?absence de communication et de coordination entre les centres de recherche et les entreprises, l?apport des innovateurs en la matière se voit limité à des actions insignifiantes. Raison pour laquelle l?ex-responsable d?Algérie Télécom a appelé à « organiser des passerelles entre les universités et les entreprises concernées » sans devoir attendre des textes régissant ce genre d?activités. Selon lui, « les textes de lois existent et n?attendent que leur application ». L?immense chantier qui doit donner naissance au futur pôle technologique à la nouvelle ville de Sidi Abdallah devrait, par ailleurs, aux yeux de notre interlocuteur, être pris comme modèle pour lancer d?autres projets similaires dans d?autres régions du pays. Aussi, la question principale pour laquelle les experts et autres participants devraient trouver des réponses concrètes à proposer aux pouvoirs publics s?articule, selon M. Chettih, autour des moyens à même de « permettre à l?administration économique de se mettre à niveau et d?offrir aux citoyens des services de qualité dans une totale transparence ». Quant au capital technologique déjà acquis par le pays, M. Chettih estime que la période allant de 2000 à 2006 a connu une progression considérable, notamment dans les télécommunications, qui a permis d?atteindre une télédensité de 60%, bien que les coûts dans certains segments, comme celui de l?accès à l?internet, restent élevés. Il convient de rappeler que l?avant-projet de stratégie industrielle proposé par les autorités publiques estime que l?appropriation des TIC doit s?inscrire dans la stratégie industrielle « comme levier central » avec pour principaux volets le développement d?une politique d?intégration des TIC au sein des administrations et des institutions économiques et l?appropriation des TIC par le tissu industriel.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)