Médéa - Revue de Presse


MEDEA Ouverture samedi de la session criminelle



Après avoir fêté comme il se doit son personnel féminin, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, à travers la remise de cadeaux et de diplômes d'honneur aux plus méritantes d'entre elles, suivie d'une collation et de la tenue de trois conférences à leur intention, le secteur de la Justice se remet au traitement des affaires au niveau des différentes juridictions de la wilaya de Médéa.  Ainsi, le siège de la cour de justice, plus exactement la grande salle d'audience de son tribunal criminel, sera, dès ce samedi, le lieu de rendez-vous pour 76 prévenus, 111 témoins et des dizaines d'avocats, cette fois-ci, à l'occasion de l'ouverture de la première session criminelle pour cette année 2007. En effet, selon M. Hocine Aouadi, procureur général près cette institution judiciaire : «31 affaires sont enrôlées pour cette session et pour lesquels 38 sont en détention préventive, 36 en liberté provisoire et 02 en état de fuite».  Concernant ces 31 affaires, l'on en relève surtout celles liées à l'homicide volontaire ou à la tentative d'homicide volontaire (07), à l'atteinte aux bonnes moeurs (08) et à l'association de malfaiteurs et vols qualifiés (08). Viennent ensuite, celles liées aux détournements de deniers publics (02), aux coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité physique (01), au faux et usage de faux en utilisant des actes administratifs authentiques (01), à la fausse monnaie (01), à la séquestration de personne (01), à une tentative d'incendie de domicile (01) et enfin au terrorisme (01).  Pour ce qui est de la durée de cette session qui débute donc samedi prochain, M. Boudjemaa Zadi, président de la cour, nous dira :»Elle s'étalera jusqu'aux 8 avril, mais reste cependant ouverte dans l'éventualité de nouvelles affaires au cas où leurs dossiers venaient à être finalisés avant la clôture de cette session. Comme je dois signaler que, mis à part ces 31 affaires qui vont être jugées il n'y a, aujourd'hui, aucune autre affaire sur les bureaux du tribunal criminel». Il reste à rappeler, enfin, que toutes les audiences du tribunal criminel sont publiques à l'exception de celles liées aux atteintes aux bonnes moeurs qui se déroulent à huis-clos.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)