Médéa - Revue de Presse


Médéa La colère des sinistrés

«Nous appelons à la constitution d'une véritable cellule de crise intersectorielle, renforcée par des citoyens volontaires, aptes à faire face efficacement aux exigences du moment lors des fortes intempéries et chutes de neige qui caractérisent assez souvent la région de Médéa.» « Et c'est dans ce sens que nous interpellons aujourd'hui le premier responsable de la wilaya». C'est ce qui ressort de la lettre qui a été remise dimanche dernier au wali de Médéa par la Coordination des associations de quartiers de la commune de Médéa, le chef-lieu de wilaya, et ce, suite aux dernières fortes chutes de pluie qui se sont abattues durant plus de quatre jours sur la région. Une réaction tout à fait légitime, toujours selon cette lettre dont une copie nous a été remise, dictée par les négligences constatées sur le terrain et relatives notamment à l'absence de toute prise en charge de sept familles qui avaient été obligées de quitter précipitamment leurs habitations, et au sujet desquelles M. Lyès Korteby, le responsable de la coordination, nous dira: «Deux de ces sept familles, composées de 25 personnes au total, avaient été évacuées par les éléments de la protection civile vers le siège de l'APC. Les cinq autres familles s'y étant rendues par leurs propres moyens. Des familles qui se sont retrouvées abandonnées à elles-mêmes à l'intérieur du siège de l'APC de Médéa, sans nourriture ni couvertures, malgré toutes nos tentatives d'entrer en contact avec les autorités concernées dans de pareils cas et particulièrement celles communales. Et il aura fallu attendre le samedi en milieu de journée pour que, sur intervention du chef de daïra de Médéa, que nous saluons au passage, ces familles aient pu avoir de la nourriture. Et dire que ces sept familles se trouvaient au niveau du siège de l'APC depuis jeudi dans la soirée et très tôt le vendredi». Et M. Lyès Korteby d'ajouter: «Des négligences qui se sont malheureusement répétées malgré tout ce qui s'était passé lors des pluies, suivies de graves inondations, du 13 octobre 2005 au niveau du quartier Rouaïssia. Comme ce fut le cas également lors des chutes de neige durant l'hiver de la même année. Force est de constater aujourd'hui que la leçon n'a pas été retenue et ce sont toujours les citoyens qui en payent malheureusement les frais. C'est pourquoi nous sollicitons M. le Wali de Médéa pour l'ouverture d'une enquête sur les négligences dont ont eu à souffrir ces sept familles». Toujours à propos de ces intempéries, le bilan qui nous a été communiqué par les services concernés de la direction de la Protection civile de la wilaya de Médéa fait ressortir un total de 144 interventions, entre le 8 et 10 mars au soir, à travers la wilaya et plus particulièrement dans les daïras de Berrouaghia et de Médéa. Des interventions effectuées suite à des infiltrations des eaux de pluie dans les habitations, des effondrements de toitures et de murs... Comme il a été relevé trois accidents de la circulation dont 02 à Berrouaghia et 01 à Chahbounia, faisant un total de 04 blessés et heureusement aucune perte en vies humaines, sinon des dégâts matériels occasionnés aux véhicules en question. D'un autre côté, des perturbations assez sérieuses ont touché le réseau de distribution d'eau potable au niveau de toute la wilaya de Médéa dont les robinets des foyers sont restés à sec du vendredi matin au dimanche après-midi. Cette coupure générale étant due aux fréquentes pannes survenues sur le réseau de distribution de l'électricité, ce qui s'est répercuté sur les deux stations de la Chiffa et de Ghrib. Ce que nous confirmera M. Abdelaziz Ali-Kara, directeur de l'Algérienne des Eaux (ADE) de la wilaya de Médéa, dans un entretien téléphonique lundi matin: «Effectivement. Cependant la situation a commencé à être rétablie, en fin d'après-midi de dimanche, de façon progressive. Et elle le sera totalement au plus tard mardi matin. Et là, je profite de cette occasion pour saluer la parfaite coordination qui a caractérisé, durant plus de trois jours, les efforts entrepris par les différentes équipes de la Sonelgaz et de l'ADE, à travers la wilaya de Médéa, pour la détection des pannes survenues suite aux fortes intempéries et aux violentes rafales de vent».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)