Algérie - A la une


MEDEA: Feu vert pour la nouvelle route de la Chiffa



MEDEA: Feu vert pour la nouvelle route de la Chiffa
Attendu très impatiemment par les milliers d'automobilistes concernés, le lancement effectif du «mégaprojet la Chiffa Médéa» vient d'être donné officiellement et solennellement par M. Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, lors de sa visite, lundi dernier, dans la wilaya de Médéa. Une excellente nouvelle dont le ministre a fait part, juste quelques instants après son accueil au siège de la wilaya par les autorités locales civiles et militaires. Une annonce faite dans la salle de réunion de la wilaya, en présence notamment de MM. Brahim Merad et Ali Boudine, respectivement wali et P/APW, des responsables locaux du secteur des Travaux publics et des représentants locaux de la presse nationale. «Si j'ai volontairement retardé cette autre visite, dans la wilaya de Médéa, c'était tout simplement pour éviter ces nombreuses questions qui m'étaient, à chaque fois, posées à l'occasion de mes visites antérieures, à propos de ce fameux tronçon La Chiffa Médéa», dira M. Amar Ghoul, comme pour détendre quelque peu l'ambiance dans la salle. Et d'enchaîner : «Mais aujourd'hui, je suis venu à Médéa vous apporter la bonne nouvelle : le dossier de ce méga-projet La Chiffa Médéa Berrouaghia est passé devant le Conseil du gouvernement, mercredi dernier, qui l'a approuvé. Aussi, nous avons le plaisir d'annoncer officiellement et solennellement le lancement aujourd'hui, lundi 02 avril 2012, de ce méga-projet, le plus difficile et le plus complexe, de par son relief extrêmement accidenté, du réseau routier national. Un lancement effectif et dont les travaux de réalisation s'étaleront sur 36 mois et qui coûteront au Trésor public, plus de 85 milliards de dinars. Un mégaprojet dont le mérite revient incontestablement au courage politique de son Excellence, M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République». Et le ministre de conclure : «la wilaya de Médéa, dont les autorités et les habitants méritent toute notre reconnaissance pour leur excellente prise en charge des dernières intempéries, la neige notamment, que la région a vécue, au mois de février dernier, en même temps que d'autres wilayas du pays.
Des intempéries dont les dégâts matériels causés au réseau routier de la wilaya de Médéa, ont été estimés à plus de 3 milliards de dinars et qui sont actuellement pris en charge».
Enfin, devrions-nous dire, le rêve qui paraissait tellement lointain et irréalisable est devenu réalité et constitue assurément la solution attendue et espérée aux nombreux problèmes que connaît l'actuelle voie qui ne répond plus aux exigences du fort trafic automobile et qui continue d'enregistrer des morts et des blessés et plus particulièrement cette congestion automobile sur ce tronçon La Chiffa Médéa, d'une longueur linéaire de 30 km, qui fait perdre chaque jour que Dieu fait, un temps précieux à tous ses usagers routiers qui se comptent par milliers quotidiennement». Pour, en revenir à cette visite de M. Amar Ghoul, dans la wilaya de Médéa, elle s'est caractérisée par pas moins de 6 étapes dont la première au siège de la wilaya où M. Noureddine Boubaa, directeur des Travaux publics, a présenté un exposé détaillé sur ce secteur, dans la wilaya de Médéa et son développement. Ce sera ensuite la visite d'inspection proprement dite qui mènera la délégation officielle, respectivement dans les daïras de Si Mahdjoub, Seghouane, Berrouaghia et Tablat où M. Amar Ghoul procédera à des réceptions de projets de modernisation et de réhabilitations de plusieurs tronçons de routes nationales et départementales. Comme il procédera également au lancement d'autres projets de réhabilitation de routes départementales.
Le ministre inspectera enfin les travaux de réalisation du tronçon de la voie de dédoublement de la RN1, entre Seghouane et le chef-lieu de daïra de Ksar El-Boukhari ainsi que ceux du projet de réhabilitation de la route départementale n°64, dans sa dernière tranche, entre Sidi Naâmane et Ouled Daïed. Le coût total de ces différents projets entre réceptionnés, en cours ou lancés, s'élevant à plus de 4 milliards de dinars.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)