Oran - Revue de Presse


MEDEA Après l'école, le théâtre

Comme il est devenu désormais de tradition, durant les vacances scolaires de printemps de chaque année depuis 2002, la ville de Médéa et plus exactement la Maison de la Culture Hacène El-Hassani, accueille les «journées nationales de théâtre du printemps de l'enfant» dans leur sixième édition. C'est, en effet, aujourd'hui que débute cette manifestation théâtrale destinée aux enfants et aux adolescents des écoles primaires et des collèges, et par ricochet, à leurs parents, de la ville de Médéa voire à ceux des villes et villages limitrophes. Placée sous le haut patronage du wali, et sous l'égide de la direction de la Culture de la wilaya de Médéa, cette sixième édition est organisée par «l'association El-Afrah pour la culture et l'art de Médéa», en étroite collaboration avec la Maison de la Culture Hacène El-Hassani de Médéa. S'étalant sur cinq journées, du 17 au 21 mars, cette manifestation verra la participation de plusieurs troupes théâtrales enfantines venant de six wilayas: Aïn-Defla, Djelfa, Laghouat, Oran, Sidi Bel-Abbès et Tiaret, auxquelles s'ajoutent, bien évidemment, celles de la wilaya de Médéa. Soit un total de onze troupes théâtrales, ce qui reste quand même peu pour une manifestation d'envergure nationale : «nous aurions bien aimé voir cette sixième édition bénéficier d'une participation beaucoup plus importante mais, malheureusement, nos possibilités financières ne nous ont pas donné cette chance» nous dira le président de l'association organisatrice. En marge des onze représentations théâtrales programmées, il est également prévu des conférences et tables rondes portant sur «le théâtre de l'enfant», des sorties guidées sur les sites culturels et touristiques que recèle la wilaya de Médéa, une visite au centre pour l'enfance assistée de Benchicao ainsi qu'à celui mitoyen des personnes âgées. Comme se tiendra également tout au long de ces cinq journées et toujours à la Maison de la Culture Hacène El-Hassani, une exposition de photos, textes, coupures de journaux, costumes et diplômes mettant en relief les différentes activités de l'association El-Afrah pour la culture et l'art de Médéa, depuis sa création le 08 juin 1998. Une association qui a, en l'espace de huit ans, décroché pas moins de dix prix lors des différentes manifestations théâtrales auxquelles elle a participé à travers le territoire national et notamment à Oran, Tissemsilt, Aïn-Defla, Blida, Sétif et Tiaret. Des prix qui lui ont été décernés pour la meilleure interprétation féminine, le meilleur texte, la meilleure interprétation masculine, la meilleure représentation, le prix du jury, la meilleure réalisation, la meilleure scénographie et la meilleure réalisation. Cette association a également à son actif la création d'une école spéciale du théâtre pour enfants, la participation régulière aux fêtes nationales et religieuses à travers sa troupe de Zorna, les visites aux enfants hospitalisés ainsi qu'à ceux des centres pour handicapés. Ce qui démontre, encore une fois, la place prépondérante qu'à prise le théâtre, celui pour enfants notamment, dans les activités culturelles, artistiques et sociales dans la ville de Médéa. L'organisation de cette sixième édition des «journées nationales de théâtre du printemps de l'enfant» a vu la participation dans ses aspects matériel et financier», du ministère de la Culture, de la direction de la Jeunesse et des sports, la direction de l'Education, Saïdal-Médéa, Vitajus, l'entreprise Achour Seghouane, l'APC de Médéa et plusieurs associations théâtrales de la ville de Médéa. Il reste à espérer enfin que la salle de spectacles où se dérouleront toutes les représentations théâtrales, qui vient d'être l'objet d'une coûteuse restauration, puisse bénéficier de la plus grande attention de la part de tous les enfants, en ce qui concerne les fauteuils surtout. Ce qui signifie la plus grande vigilance des parents accompagnateurs et des organisateurs. Pour que la fête soit totale.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)