Médéa - Tourisme Divers


Médéa, A l’heure de la promotion



Un ouvrage promotionnel sur le patrimoine touristique et culturel de cette région vient d’être édité.

Le patrimoine historique de Médéa, l’ancienne capitale du Titteri, compte des pans importants de la mémoire collective, des vestiges allant de la période numide jusqu’à l’ère ottomane, ainsi que de nombreux sites naturels.
Pour rendre compte de cet héritage culturel, patrimonial et historique, un ouvrage vient de paraître.
Edité par la wilaya de Médéa, le livre, qui a pour titre Médéa, berceau de la civilisation et hymne à l’authenticité, se propose de faire découvrir aux investisseurs potentiels et aux spécialistes du secteur touristique les multiples opportunités qu’offre la région grâce aux nombreux sites naturels et archéologiques dont elle regorge, tels les monts de Tamesguida, El-Hamdania, Tibhirine, El-Haoudine, Boghar ou encore les ruines de Achir, l’ancienne capitale des Zirides, située dans la région de Aïn Boucif… Rapidum à Djouab, au nord-est de Médéa regroupe d’inestimables vestiges datant de l’époque romaine et une multitude d’édifices et de lieux de cultes de la période ottomane qui font la richesse de la ville de Médéa.
Il est à souligner en effet que cet ouvrage est élaboré dans un le cadre d’un programme de promotion et de valorisation des patrimoines touristique et culturel local, en vue de donner un nouvel essor au secteur du tourisme. Ainsi, cette publication est un ouvrage promotionnel mettant en valeur le riche patrimoine touristique et culturel que recèle l’ancienne capitale du Titteri.
Par ailleurs, le livre est d’une grande qualité, tant sur le plan de la maquette, de la présentation ou du choix des textes et des illustrations. Outre une monographie exhaustive de la wilaya, l’ouvrage aborde, dans son deuxième chapitre, l’histoire de l’ancienne capitale du Titteri, avec notamment une rétrospective des différentes périodes historiques romaine, musulmane, ottomane et coloniale, alors que les autres chapitres sont consacrés au patrimoine, au potentiel touristique, aux personnalités de la région à l’image de cheikh Fekhar, cheikh Skander, cheikh Bendali, ainsi que d’illustres hommes de lettres et de spectacles, comme l’érudit Bencheneb, le poète Abdelkrim El-Euldji, Hassan El-Hassani, Mahboub Bati et Mahboub Stambouli.
Le cinquième et dernier chapitre a trait aux coutumes et traditions culinaires, vestimentaires ou culturelles en vogue dans la région, reflet du profil des Médéens et de leur personnalité façonnée dans un moule culturel dont la spécificité tire ses éléments constitutifs du brassage de plusieurs civilisations et cultures ancestrales.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)