Mascara - Chômage, emploi informel


Mascara. 400 employés intérimaires mis au chômage



Plus de 400 employés n’ont pas vu leurs contrats renouvelés, la semaine écoulée, par l’entreprise chargée par le groupe Orascom de la construction d’une cimenterie dans la région d’Ahl Ouanene, dans la commune d’Oggaz.

Ces derniers, embauchés sous contrats de travail limités (CDD), se sont retrouvés au chômage après que les responsables de l’entreprise aient refusé de renouveler leurs contrats de travail pour le motif que les travaux de construction sont en voie d’achèvement. Saisissant leur section syndicale de l’UGTA, les travailleurs n’ont pas caché leur déception en dépit de la conformité de la décision de l’entreprise concernée, puisque celle-ci a le droit de ne pas renouveler les contrats de travail limités. D’autres travailleurs, au nombre de 58, risquent aussi de perdre leurs postes d’emploi dans les jours qui viennent, pour des causes disciplinaires. Selon une source, les mouvements de protestation et les grèves entamées par les travailleurs de la cimenterie Orascom, durant les mois de décembre, janvier et de février, ne sont pas sans influer sur le destin de ces salariés. « Des conditions strictes seront appliquées, dans l’avenir, par les responsables de la cimenterie dans le recrutement des travailleurs permanents. Orascom est une société privée, elle se soucie du rendement et prend en compte la concurrence », dira notre source. Le nombre de travailleurs qui seront recrutés d’une façon permanente est, selon la fiche technique de la cimenterie Orascom, de quelque 1 000 fonctionnaires dont 550 au sein de l’usine de production du ciment blanc ; le reste sera affecté au niveau de l’unité de production du ciment gris. Le nombre des postes d’emploi prévus par cette cimenterie est de 8 000 postes. « C’est un nombre considérable pour une région qui a beaucoup souffert de l’isolement et du chômage, la rentrée attendue de la cimenterie en production permettra de créer de nouveaux postes d’emploi. Même les ouvriers qui ont été rejetés retourneront », estime notre source. L’installation de la cimenterie Orascom dans la région d’Oggaz a permis l’amélioration des conditions de vie des habitants. A ce jour, Orascom a recruté environ 3 250 travailleurs dont des ressortissants égyptiens.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)