Algérie


«Manque flagrant de salles de Tennis»



L'indisponibilité des salles et le manque flagrant en matière d'encadreurs sont les principaux obstacles qui freinent le développement du Tennis, a déploré le président de la Ligue de wilaya de cette discipline.«Nous trouvons des difficultés énormes pour disposer de salles de sports où travailler, ou organiser des compétitions, notamment dans la commune de Relizane. Ce problème s'est accru après la fermeture du Palais des sports qui connaît des travaux de rénovation. «Outre cet handicap de taille, nous faisons également face à des insuffisances en matière d'encadrement. Les techniciens exerçant dans cette discipline sont rares», a-t-il ajouté. Fondée en 1987, la Ligue de wilaya de Relizane de Tennis chapeaute pas moins de 6 clubs, un nombre ne répondant pas aux aspirations des dirigeants de cette instance qui tablaient, lors de la création de leur ligue, sur un nombre plus élevé de pratiquants au niveau de la ville de l'antique Mina, réputée être un pôle sportif par excellence. « Pire encore, la situation du Tennis se détériore de plus en plus, en raison du manque d'infrastructures capables d'accueillir la compétition, ce qui explique le fait que jusqu'à l'heure actuelle, nous peinons toujours pour démarrer la saison sportive», a encore dit le président de la Ligue de wilaya. Soulignant la «bonne volonté» de la Direction locale de la Jeunesse et des Sports pour aider cette discipline en débloquant, une subvention, le même responsable a souhaité l'implication des responsables du sport scolaire dans le développement de la discipline à Relizane, en particulier, et en Algérie d'une manière générale. Il a souhaité à ce propos des facilités pour l'exploitation des sites sportifs appartenant au secteur de l'Education, «un secteur, où nous devons investir aussi pour attirer un maximum de jeunes souhaitant pratiquer ce sport», a estimé notre interlocuteur.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X
Notre page facebook