Alger - Revue de Presse


Maghlaoui critique l?ENTMV



Lors de la tournée d?inspection qu?il a effectuée hier pour s?enquérir des conditions d?accueil des voyageurs mais aussi et surtout « évaluer l?impact des dernières mesures de facilitation arrêtées par le comité national de facilitation maritime en prévision de la saison estivale », Mohamed Maghlaoui, ministre des Transports, s?est voulu optimiste. « Il y a de très grandes améliorations dans les conditions d?accueil de nos passagers. Nous sommes en mesure d?attester, aujourd?hui, que nous avons suffisamment d?espace pour les accueillir », a certifié le ministre au cours d?un point de presse improvisé au salon d?honneur. Auparavant, et dès son arrivée au terminal des voyageurs, vers 10h45, le ministre, accompagné de Ali Ferrah, PDG de l?Entreprise du port d?Alger (EPAL), a effectué une tournée à l?intérieur des différents compartiments qui composent la gare maritime. Au niveau de la grande salle d?attente, le locataire du département des Transports appréciera la propreté des lieux et les moyens mis à la disposition des voyageurs. Ici, des climatiseurs sont installés un peu partout. Quelques citoyens, munis de badges « visiteur », confortablement installés sur des bancs, attendaient scrupuleusement l?arrivée du car-ferry Tarek Ibn Ziad. Quelques instants après, une passerelle « archaïque » fut raccordée à la porte du bateau avec un semblant de filet de sécurité. Dès son ouverture à 11h10, les bousculades des passagers en provenance de Marseille battaient leur plein. La deuxième passerelle, tombée en panne, n?a pas pour autant réglé le problème, nous dira un agent de la compagnie. Collés à même la porte, les passagers, face à la délégation qui s?apprêtait à embarquer à bord, s?empressaient de quitter le navire. Cris et larmes des enfants. Les voyageurs, angoissés et paniqués, étaient dans tous leurs états. L?un d?eux interpellera le ministre pour lui faire part de son regret de constater qu?il a été boudé par l?ENTMV. « Monsieur le ministre, j?ai réservé une cabine et je me suis retrouvé dans un siège J?ai effectué tout le trajet assis », rouspétera un des passagers. Le ministre interpellera le responsable de l?Entmv qui lui rétorquera, après vérification, que le passager n?avait pas obtenu de réservation pour le même jour. « Il n? y avait aujourd?hui que 200 passagers à bord du bateau et vous avez vu les bousculades », a lancé M. Maghlaoui aux journalistes, tout en invitant les voyageurs à respecter les engagements et les réservations. Les guichets réservés à la Police de l?air et des frontières (PAF) seront également visités par le ministre qui s?entretiendra avec plusieurs passagers. Il constatera les facilités dans les formalités de police et fera un tour au parking réservé aux voyageurs véhiculés pour les formalités de douane où il entamera des conversations avec nos émigrés. « Que pensez-vous des prestations ? Etes-vous restés longtemps pour quitter le navire ? », « Etes-vous satisfait, du voyage ? » sont, en gros, les interrogations du ministre. Une binationale que nous avons interrogée révélera que plusieurs passagers ont « vécu l?enfer » tout au long de ce voyage. « Des voyageurs, accompagnés de leurs enfants, ont passé la nuit par terre faute de cabines libres. D?autres qui ont réservé des cabines se sont retrouvés sur des chaises qui ne sont même pas rabattables. Ces émigrés qui ont voyagé pendant18 heures n?ont même pas eu droit à des couvertures », atteste-t-elle.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)