Algérie - Revue de Presse


Logements sociaux à sidi aïch

Le bras de fer La commission de recours de wilaya (CRW) a rendu publics, samedi dernier, les résultats de son travail en excluant 47 personnes parmi les prébénéficiaires des 136 logements sociaux de Sidi Aïch et recommandant 44 nouveaux noms après étude des demandes de citoyens qui ont contesté la première liste affichée le 5 mai dernier. S?estimant lésé d?être ainsi éliminé de la nouvelle liste, un groupe de citoyens, près d?une quarantaine, s?est rassemblé devant le siège de la daïra aussitôt la liste communiquée. Insatisfaits des résultats de cette première action, ils ont déplacé la protestation jusqu?au siège de la wilaya où ils ont observé, mardi dernier, un autre sit-in qui devait être sanctionné par une entrevue avec le chef de cabinet du wali. Pour eux, le travail de la commission de recours que préside le président de l?Assemblée populaire de wilaya (APW) est contestable et leur élimination de la liste n?est « aucunement justifiable » du fait, expliquent-ils dans une requête au wali, de la situation de recasés pour quelques-uns et autres cas d?urgence pour d?autres. « Nos remplaçants ne sont pas forcément dans le besoin et certains sont des parents d?élus », nous dit un représentant des protestataires qui soupçonne des « man?uvres politiques ». Ils estiment être victimes d?un bras de fer politique « entre les président de l?APW et de l?APC de Sidi Aïch exclus du parti ». Pour la précision, les deux ont été élus sur une liste FFS. Comme ultime recours, si la liste est affichée telle quelle, la loi ne prévoit que la voie de la justice bien qu?ils espèrent voir intervenir le premier magistrat de la wilaya à qui il est réclamé d?intervenir pour le maintien de la première liste. Une liste affichée en mai dernier et qui a, pour rappel, suscité une vive tension exprimée dans la rue et qui a provoqué dans son sillage l?exclusion du président de l?APC de Sidi Aïch par son parti (FFS). Le maire qui préside la commission communale d?attribution avait essuyé de vives critiques pour une « attribution clientéliste », l?a-t-on accusé. A travers une déclaration affichée au début de la semaine dans la ville, la même commission communale considère que la nouvelle liste est établie par « affinité personnelle, d?une part, et purement politique d?autre part (...) ». De son côté aussi, elle remet en cause le travail de la commission de wilaya. « La commission de wilaya n?a pas le droit de remplacer qui que ce soit. Nous avons effectivement exclu 47 personnes de la liste parce que ne remplissant pas les conditions nécessaires pour accéder à un logement social et avons recommandé à la commission communale, qui est souveraine, des noms de demandeurs qui sont réellement dans le besoin après étude des recours des citoyens », nous a déclaré le président de l?APW, Hamid Ferhat, qui informe que des parents d?élus ont figuré parmi les prébénéficiaires éliminés.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)