Algérie - Revue de Presse


Ligue interrégions



Une machine bien huilée La ligue interrégions est une structure nouvelle (moins de cinq années d?existence) qui a atteint son rythme de croisière. La compétition qui englobe trois groupes (Centre-Est-Ouest) de seize clubs dans chaque groupe, et autant en juniors et cadets « est parfaitement maîtrisée », assure Saïd Guidouche, qui a pris les commandes de cette ligue après l?élection à la tête de la ligue nationale de son ancien président, Ali Malek. Saïd Guidouche souligne qu?il est là « à titre interimaire en attendant la tenue prochaine d?une assemblée générale élective. Le bureau fédéral, dont je suis membre, m?a confié la mission, après le départ d?Ali Malek, de gérer la ligue interrégions avant l?arrivée d?un nouveau président », confie ce spécialiste en matière de règlements généraux de la FAF. La ligue interrégions est une machine bien huilée. Son ficher joueurs dépasse les 3600, les trois catégories confondues (seniors, juniors, cadets). Comment s?en sort-elle financièrement ? « La gestion de la ligue est entièrement financée par les rentrées d?argent que procurent les engagements des clubs et les pénalités afférentes aux problèmes disciplinaires. Elle doit faire face au versement des frais d?arbitrage et de personnel ainsi que les fournitures de bureaux qui ne sont pas quand même aussi importantes que les deux premiers chapitres », note notre interlocuteur. Invité à se prononcer sur ce chapitre qui provoque des nuits blanches à tous les gestionnaires des structures sportives, Saïd Guidouche se fond de ce commentaire : « Nous ne sommes pas mécontents de ce que nous faisons, et surtout ce que nous réalisons avec le peu de moyens dont nous disposons. La ligue interrégions mène la politique de ses moyens, tout simplement. Les folies, ce n?est pas notre tasse de thé », conclut le premier responsable de la LIRF. Au plan de la programmation, la LIRF respecte sans mal son carnet de route dans la mesure où les journées dégagées ne posent pas problème et surtout parce que l?écrasante majorité des pensionnaires de cette division disposent d?un terrain où ils sont domiciliés à l?année. « Au niveau du centre, à titre indicatif, deux équipes sont des SDF. La JS El Biar et la JS Bordj Menaïel. La ligue interrégions les a domiciliées à Chéraga et Réghaïa. Dans les autres régions (est-ouest), c?est à peu près le même scénario pour les clubs qui ne disposent pas d?infrastrutures propres à eux. C?est après concertation avec les parties concernées que les domiciliations sont faites, afin de ne léser personne », ajoute Saïd Guidouche. Au plan disciplinaire, la LIRF a enregistré, au terme de la 22e journée, « 525 affaires traitées par la commission de discipline, sanctionnées par seulement 3 rencontres à huis clos », souligne le premier responsable de la LIRF. En tant que président de la commission de recours régionale, Saïd Guidouche est d?un grand apport pour la ligue grâce à sa longue expérience dans le traitement des dossiers « chauds » en matière de réglementation. Il révèle que « sur 19 appels introduits par les clubs, 15 ont été déboutés », pour souligner le travail accompli. Concernant le sensible volet de l?arbitrage, Saïd Guidouche s?empresse de souligner que « les désignations relèvent exclusivement de la DTNA. Lorsqu?il y a une contestation, nous la faisons suivre à qui de droit, sans plus. » A l?approche de la fin de saison, le patron (provisoire) de la LIRF lance un message aux clubs que sa structure gère : « Je souhaite que la saison s?achève comme elle s?est déroulée, c?est-à-dire sans problème. La ligue est au service des clubs dont elle est l?émanation. Toutes leurs doléances sont les bienvenues. Nous sommes là pour les servir. » En fin de saison, il fera le bilan des activités de la ligue en associant les clubs dont il loue « la grande contribution, et sans laquelle la ligue interrégions n?existerait pas ».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)