Oran - Revue de Presse


Ligue des champions d'Afrique Demain à 15 h à Omar Hamadi JSK-Mangasport Place à l'offensive

Deux buts à remonter pour prolonger le voyage en terre africaine. Unemission certes difficile pour les camarades de Dabo, mais loin d'êtreimpossible, d'autant que la machine d'Aït Djoudi tourne à plein régime cesderniers temps.  Une deuxième manche face à l'équipegabonaise de Mangasport qui tombe à pic. Les Canaris, le vent en poupe ettoutes griffes dehors après leur précieuse victoire en championnat à Oran,voudront rester sur la bonne dynamique. Et les Kabyles ont les atouts qu'ilfaut pour relever ce grand défi. Les Chaouchi, Zafour et autre Oussalah sontdéterminés à passer ce cap et à aller au prochain tour de ce prestigieuxchallenge qui fait rêver Hannachi et sa bande.  Demain, les regards seront donctournés vers le stade Omar Hamadi, là même où la JSK s'était imposée lors de sadernière sortie face au PAC, en alliant l'art et la manière. Un bon stimulantpour en faire autant cette fois-ci encore. Certes, demain ce sera une autrepaire de manches, mais il y a de quoi nourrir beaucoup d'espoir. Le stade enquestion sera en «jaune et vert» et pourrait même s'avérer exigu pour contenirla grande foule, toujours derrière la JSK, dans des moments pareils. Ce sera àfond la caisse pour les Canaris qui vont encore une fois compter surl'opportunisme de leur nouvelle arme de frappe, Hadj Omar Dabo. La JSK veillerabien sûr à ne pas trop se dégarnir pour éviter d'encaisser le moindre but. Une chose est sûre, Aït Djoudijouera la carte offensive pour refaire son retard, et il n'aura que l'embarrasdu choix pour composer son effectif. Une fois n'est pas coutume, la composantedes Canaris est partante à cent pour cent. C'est dire que le coach a tous lesatouts en main pour voir son attaque cracher le feu devant une équipe qui a,faut-il le signaler, des qualités à faire valoir. Chaouchi le dernier rempartdes Kabyles en sait quelque chose, lui le héros du match aller avec Dabo,malgré les trois buts encaissés. Avec Dabo, Yacef, la bombe Oussalah, et autreHemani débordant d'énergie, la JSK peut renverser la situation en sa faveur, ilfaudra juste y croire et ne pas confondre vitesse et précipitation. Ceci dit,les Canaris n'auront pas la tâche facile devant des Gabonais qui vont fermertoutes les issues pour préserver leur avantage. Les visiteurs useront de toutesles ficelles pour casser le rythme des locaux. Pour peu que l'arbitrage du triomarocain, à sa tête l'arbitre Achiri, soit à la hauteur et que la chance netourne pas le dos à Dabo et Yacef, un duo d'enfer sur qui tous les espoirsreposent pour enflammer Bologhine et chaque coin du pays où le coeur bat lachamade pour la JSK.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)