Algérie - Revue de Presse


Libres propos. Femmes et culture



Elles en arts. Arts en elles De ce petit « sondage » sur la place de la femme dans la création artistique et culturelle et sa participation à la vie culturelle du pays, nous avons recueilli des réponses pétillantes, émouvantes, étonnantes. La parution d?Arts & Lettres correspondant aujourd?hui au 8 mars, nous ne pouvions échapper à la Journée internationale de la femme. Ce n?est pas que nous aurions voulu le faire, cette célébration restant un des symboles forts du « destin » le plus présent à travers l?histoire humaine, par sa durée déjà, mais aussi celui qui a sans doute évolué le moins. Il n?est qu?à citer l?information publiée dans El Watan d?hier : 900 000 femmes algériennes victimes de violences en 2006 selon l?Institut national de la santé, organisme qu?on ne peut suspecter de militantisme féministe ! Il reste cependant que la manière dont le 8 mars est célébré a pris depuis longtemps le chemin de la monotonie, des événements ressassés, de la bonne conscience de 24 h et que sa seule manifestation d?importance est l?envahissement des rues et espaces publics par des légions de femmes qui leur donnent vie et beauté. Nous avions déjà envisagé de nous intéresser à la présence des femmes dans le champ artistique et littéraire, en tant que thème de création et d?écriture ainsi qu?en qualité de créatrices. La coïncidence des dates a rapproché le projet. Nous avons donc choisi la formule d?un petit « sondage » pour son côté participatif et vivant. Quelques hommes et femmes de la littérature, du cinéma, de la peinture,... ont bien voulu répondre aux deux questions que nous leur avons posées. 1- Selon vous, dans l?histoire de l?art et de la littérature algériens, quelle est l??uvre où la représentation de la femme algérienne vous paraît la plus fidèle, la plus expressive et la plus belle ? 2- Pensez-vous que la participation de la femme algérienne à la production culturelle et à la vie artistique nationale est plus importante que dans les autres domaines d?activités (économie, administration, politique?) ? Certains ont critiqué de manière pertinente la formulation de ces questions et nous les en remercions. Leurs réserves nous permettent de rappeler les guillemets que nous mettons au mot « sondage ». Chacun a répondu de manière spontanée mais la totalité des réponses n?a aucune vocation statistique. Elles et ils ont répondu de manières diverses, selon leurs critères d?appréciation, leur émotion, leur sens du beau et du vrai, toutes choses infiniment subjectives qui font la grandeur même de l?art. Ils ont choisi leur ?uvres dans presque toutes les disciplines et les époques mais on peut noter dans cette diversité, l?attraction de la comète Nedjma de Kateb Yacine qui agit telle une icône à laquelle on peut même attacher des valeurs qui dépassent le personnage du roman. Nos « sondés » ont joué le jeu avec entrain et sérieux. Nous les en remercions. S?ils étaient plus nombreux, nous aurions pu sans doute évoquer d?autres ?uvre de l?art et du patrimoine algérien qui donnent aussi des représentations sensibles et belles, des femmes d?Algérie. De Hizya, élégie des amours ancestrales, à Keltoum, émouvante dans le film Le vent des Aurès de Lakhdar Hamina? au chant sublime de Ya oualfi Meryem interprété par Cheikh Mohamed El Ghaffour ou aux femmes qui peuplent les chansons de Cherif Kheddam, les toiles d?Issiakhem, les miniatures de Racim? La liste serait longue et, au final, ce ne sont pas tant les ?uvres que nos amis ont choisies qui nous intéressent, mais bel et bien les raisons et déraisons qui les ont poussés à ce choix. De même, leurs propos sur la place de la femme dans le champ artistique et culturel méritent une réflexion qui dépasse le débroussaillage que nous en avons fait aujourd?hui. Bon, après tout ça, notre révérence à toutes les femmes qui écrivent, peignent, chantent, sculptent, dansent, interprètent, éditent, méditent, diffusent, critiquent? A & L.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)