Batna



LFW de Batna : Des clubs refusent la présence des experts

Des membres de l'assemblée générale de la ligue de wilaya de Batna se sont insurgés, à travers une lettre signée par des représentants de clubs, contre le maintien des experts dans la liste des membres de l'assemblée générale et leur inscription dans la liste des candidats retenus pour l'élection au poste de président de ligue et membre du bureau de ligue.Les signataires de la déclaration refusent la fermeture du jeu imposée par ceux qui ont la haute main sur le choix de ceux qui doivent diriger les structures et démembrements de la Fédération. Ils revendiquent leur plein droit dans l'opération électorale de laquelle ils sont de facto exclus, pour ce qui concerne l'élection du président, au profit d'indus individus étrangers à l'assemblée générale et bombardés comme experts avec la faculté de postuler au poste de président.
Des membres de plein droit de l'assemblée générale de la ligue qu'ils ont intégrée en tant qu'élus mandatés par leurs clubs... dépouillés de leurs droits par des statuts périmés maintenus en vie par les partisans du statu quo. Le maintien des experts dans la liste des membres de l'assemblée générale des ligues de wilaya est une grave discrimination à l'égard des membres de droit de l'assemblée générale qui ont décidé de se révolter contre l'injustice dont ils sont les premières victimes.
Des élections avec des experts, une grave forme de transgression des principes de démocratie et de transparence énoncés dans les textes et règlements fondamentaux des instances du football national et international.
A présent, reste à savoir la réponse que donnera le Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) aux justes revendications des membres de l'assemblée générale de la ligue de football de la wilaya de Batna.
La loi 14-330 du 23 juillet 2013 et le décret exécutif du 25 novembre 2014 ont expurgé les experts de la composition de l'assemblée générale. Aller à l'encontre de ce qu'énoncent les deux textes serait un grave dysfonctionnement et leurs auteurs porteront l'entière responsabilité. La mise en ?uvre de l'article 181 de la loi 14-330 serait la réponse idoine à tous les dépassements.
Advertisements

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)