Les plantes, Le thym commun. Thymus vulgaris (ziîtra)



C’est un sous-arbrisseau, cultivé comme plante condimentaire pour ses feuilles aromatiques. En cuisine, le thym dégage ses meilleures saveurs et senteurs lorsqu’il est frit, grillé, ou au four. Il donne une touche méditerranéenne à tous les plats, que ce soit la tomate, la grillade, le fromage de chèvre, la terrine, les bouillons ainsi que les plats mijotés. Les feuilles de thym sont riches en huile essentielle dont les propriétés sont mises à profit en phytothérapie. Le thym est très antiseptique et utilisé à ce titre pour soigner les infections pulmonaires. Il est spasmolytique et calme les toux quinteuses de la coqueluche et de l’emphysème. Il est actif sur la rhinorrhée car il diminue les sécrétions nasales. Mise à part son activité sur la sphère pulmonaire, le thym s’utilise aussi pour les problèmes intestinaux car il soigne les ballonnements et l’aérophagie en association avec le charbon végétal. Son action antiseptique s’exerce également sur le système digestif, notamment en cas de diarrhée. Il a également une action vermifuge. Le thym a des vertus stimulantes et antivirales et peut, à ce titre, être utilisé pour prévenir les récidives d’herpès ou de zona.

Le céleri, Apium graveolens, krafess

Il est cultivé dans toute l’Algérie comme plante potagère pour ses feuilles au goût légèrement anisées et ses racines charnues. Il est conseillé pour les régimes amincissants, contre l’obésité et l’asthénie. Tout se consomme, on utilise les feuilles, les tiges (ou côtes), les racines et les graines en assaisonnement. Les racines, en décoction seraient utiles contre les calculs rénaux, les néphrites chroniques. Elles sont donc antispasmodiques, c’est-à-dire prescrites contre les douleurs abdominales. Elles calment aussi les douleurs rhumatismales. Le céleri combat la formation des gaz intestinaux, il est carminatif ; il est indiqué dans l’aérophagie. Les graines de céleri ont des propriétés emménagogues énergiques, c’est-à-dire régularisent le cycle des règles. Enfin, c’est aussi un fortifiant. Connu depuis la plus haute antiquité pour ses vertus aphrodisiaques, le céleri contient une substance proche de la testostérone (hormone mâle) ; il est riche en minéraux. Les principaux constituants sont : le potassium, le sodium, le calcium, le phosphore, le magnésium, les vitamines, B3, C, E, et le carotène.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)