Alger - Patrimoine Immobilier


Les Marseillais vont réhabiliter le vieux bâti d’Alger



Un protocole d’accord d’amitié et de coopération, portant réhabilitation de la capitale et son vieux bâti, a été signé hier entre les villes d’Alger et de Marseille.

Le protocole d’accord a été signé par le wali d’Alger, Mohamed Kébir Addou, et le vice-président du Sénat français et maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, en présence du nouvel ambassadeur français, M. Bernard Bajolet. Dans une déclaration à la presse, le wali d’Alger a indiqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée des deux villes jumelées et entre les deux peuples algérien et français.

«Les relations de coopération entre nos deux villes datent de 1980, où l’on a signé le premier protocole de coopération, mais les projets concrétisés n’ont pas été à la mesure de l’amitié et de la volonté des uns et des autres», a souligné le wali d’Alger, en ajoutant que les deux parties aspiraient à plus de concrétisation  pour le bien des deux peuples.

Le premier responsable de la wilaya n’a pas caché l’intérêt accordé par la ville d’Alger à profiter de l’expérience de Marseille pour l’établissement d’une stratégie de développement pour la capitale comme ville côtière. C’est dans ce contexte qu’il a annoncé qu’un échange d’experts en urbanisme entre les deux villes est prévu incessamment.

Le même responsable a souligné que les entreprises marseillaises sont conviées à participer aux appels d’offres pour la réalisation de 4 grands projets dans la capitale, à savoir la faculté de médecine (10.000 places pédagogiques), la faculté de droit à Birkhadem (10.000 places pédagogiques), le lycée international (Kouba) et deux grands stades (40.000 places/stade) à Douéra et Baraki.

De son côté, le sénateur maire de Marseille a affirmé que «cette coopération a nettement évolué par le temps et mérite d’être encouragée et soutenue activement par les autorités des deux pays». S’agissant de cet accord, M. Gaudin a indiqué que la ville de Marseille aspire, à travers son expérience dans la restauration des vieux bâtis que comptait  la ville, assister en la matière la ville d’Alger qui a connu beaucoup de catastrophes naturelles. M. Gaudin a en outre incité les industriels et les hommes d’affaires français à venir nombreux en Algérie, qui représente un champ d’investissement «très riche», a-t-il fait remarquer.          

M. Gaudin a déclaré que la ville de Marseille offrira une statue similaire à la fontaine de l’Arbre de l’espérance, qui décore l’entrée de la ville, à la wilaya d’Alger pour l’installer place Port-Saïd.

Il a souligné que le ministre de l’Habitat, qui intervenait dimanche lors de l’émission Forum de la Télévision, a indiqué à propos de la prise en charge du vieux bâti et des habitations précaires, que 224.000 habitations menaçant ruine ont été recensées, dont 84.000 ont été démolies au niveau d’Alger, notamment.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)