Algérie - Revue de Presse


Les forces américaines se redéploient au Nord

Mossoul assiégée Encouragées par les « succès » enregistrés par les forces américaines dans la ville martyre de Falloujah assiégée depuis plusieurs jours pour déloger, selon la version américaine, les groupes terroristes de Abou Mossaad Zerqaoui, les forces spéciales américaines, soutenues par l?armée irakienne, s?apprêtent à investir une autre ville rebelle du nord du pays : Mossoul. Un imposant dispositif militaire fort de 1200 soldats américains et de 1600 membres des forces de sécurité irakiennes a été déployé autour de la ville depuis mardi dernier et se tient prêt à lancer un assaut contre cet autre bastion de la résistance qui donne bien des soucis au gouvernement irakien et aux forces d?occupation. L?approche des élections prévues pour janvier justifie la stratégie de la canonnière mise en place par les Américains pour « sécuriser le pays » en s?attaquant aux sanctuaires de la résistance irakienne. Les forces de l?occupation et le gouvernement irakien se sont confinés jusqu?ici dans une attitude défensive en subissant les attentats et les assauts de la guérilla qui frappent avec une facilité déroutante, y compris à l?intérieur de la « zone verte » où sont concentrées les institutions officielles, une espèce de no man?s land supposée être une zone de haute sécurité. Cette ville de deux millions d?habitants située à 370 km de Baghdad retient son souffle avec la menace d?intervention qui se précise au regard des forces militaires dépêchées dans la région. La population locale commence à évacuer la ville pour éviter le génocide de Falloujah qui n?a pas épargné les populations civiles contrairement aux déclarations des forces d?occupation qui parlent d?opérations chirurgicales ciblées visant les groupes de Zerqaoui. Les images retransmises par des chaînes de télévision montrant des soldats américains achevant à bout portant des civils à l?intérieur d?une mosquée à Falloujah ont mis à nu les véritables desseins des Américains visant à neutraliser toute opposition au « plan de paix » échafaudé par les Américains pour l?Irak. L?armée américaine parle de près de 300 rebelles à Mossoul. Même si cette information est crédible, la riposte américaine apparaît pour de nombreux observateurs sans commune mesure avec la menace réelle ou supposée que ferait peser la présence de ce noyau de la guérilla dans cette région stratégique de l?Irak. A Falloujah, les forces américaines n?ont pu apporter la moindre preuve que cette ville méritait réellement le sort qui lui a été réservé. Les images retransmises par les télévisions américaines contrôlées par la censure militaire montrent des cadavres présentés comme des terroristes du groupe de Zerqaoui sans aucune possibilité d?être démenties en l?absence d?autres sources d?informations indépendantes. Cette guerre de purification qui est en train d?être menée en Irak, laquelle était partie de Najaf et des autres bastions chiites, pour neutraliser cette communauté, qui s?est insurgée contre la présence américaine avant de subir le rouleau compresseur des forces d?intervention américaines, qui s?était terminée par un accord de démilitarisation des milices de Moktada Sadr, est en train d?être étendue à toutes les villes rebelles du pays. Falloujah est en train de faire les frais de la « pax americana », alors que Mossoul se prépare au martyre. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui a tiré la sonnette d?alarme face à la tragédie vécue par la population civile de Falloujah coupée du reste du pays et du monde et fermée par les forces d?occupation à l?aide humanitaire, a avoué son impuissance à intervenir sur le terrain pour venir en aide à la population locale prise en otage. Si de nouveaux foyers de tension comme celui de Mossoul, qui est la troisième ville d?Irak de par la population, venaient à éclater, à l?insécurité qui ronge le pays depuis le début de l?occupation viendrait alors se greffer une catastrophe humanitaire qui ferait des bastions de la résistance ciblés par les forces américaines des « Darfour » à l?échelle de l?Irak et de ses enjeux stratégiques.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)