M'sila


Les faux investisseurs à la loupe



En vue d'encourager l'investissement dans la wilaya de M'sila, le chef de l'exécutif a lancé une procédure de contrôle et de suivi des différents projets inscrits à travers le territoire de la wilaya voulant redresser la situation et mettre un terme à la débandade qui hante son secteur, explique le wali, tout en lançant des rappels à l'ordre à ceux qui ont commencé les travaux à un taux très minime et allant jusqu'à l'annulation du contrat pour reprendre le foncier destiné à la réalisation du projet à plus de 12 investissements qui n'ont pas respecté les conditions des cahiers de charges et n'ayant rien fait pour commencer les travaux depuis plus d'une dizaine d'années après avoir bénéficié du projet.chose inconcevable, il y en a même qui n'ont même pas dénié établir le permis de construire, ajoute ce responsable qui a déclaré que la wilaya essaye d'encourager les bons investisseurs, notamment ceux dont les travaux sont à un taux dépassant les 30%.?
La situation connaît un trafic de foncier, ajoute le wali de M'sila avant d'aborder le sujet le plus drôle selon ce responsable concernant l'affaire d'un investisseur ayant bénéficié d'une usine de fabrication de porcelaine en 2017 dans la région de Ouled Derradj, un projet qui n'a pas subi de progrès dans sa réalisation et le plus étonnant, il est octroyé sans l'aval du ministère de l'Intérieur, une autorisation essentielle.
Après vérification du dossier dépourvu de ces documents, la wilaya a repris son foncier et annulé le contrat et le permis de construire, explique-t-il. Il est à signaler que cette usine s'étale sur une superficie globale de 3,5 hectares dont 11 000 m2 bâtis et le plus frappant est le coût de location de cette fabrique est de 2 600 DA par mois à raison de 46 000 DA par an.
A propos de cette décision, M.B.Ouchen a déclaré qu'il assume toutes ses responsabilités en vue de protéger le bien de l'Etat, tout en ajoutant que l'investisseur a déposé une plainte auprès du tribunal de M'sila mettant en cause cette décision.
A ce sujet, le wali a déclaré que cet investisseur a le droit d'aller ester la wilaya en justice et nous aussi avons le droit de protéger les biens et les deniers publics.
A. Laidi



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)