Algérie - Revue de Presse


Les commissions d?enquête enterrées



La session de printemps de l?APN a été close donc hier sans que les quatre commissions d?enquête, installées à la demande des groupes du FLN version Benflis, et d?El Islah, aboutissent aux résultats probants. Pis, elles ont fini par mériter la dénomination de « mort-nées », car elles ont disparu avant qu?elles n?entament leur travail. Mais à part celle relative à l?agrément du CNAPEST, dont son président, Miloud Kadri, se targue d?avoir poussé un peu les choses, si ce n?était pas la non-disponibilité des représentants du gouvernement à répondre aux questions, les trois autres commissions n?ont eu finalement qu?une existence formelle. La session a tiré à sa fin. Les membres de ces commissions n?ont pas encore entamé leur travail. Sachant que toute commission d?enquête parlementaire a un délai de six mois pour rendre son rapport et au vu de la nouvelle donne politique au sein de l?APN, ces dernières sont naturellement vouées à la disparition. Ahmed Ouyahia, sous la couleur de son parti, le RND, l?a d?ailleurs annoncé avec un ton affirmatif récemment dans une conférence de presse : « Elles (les commissions) sont condamnées à disparaître. » Et cela du fait que la majorité des députés font fi d?elles. Les groupes de l?Alliance présidentielle, à savoir le FLN, le MSP et le RND, se sont retirés de ces commissions au lendemain de la présidentielle sous le prétexte qu?« elles reposent sur des faits purement subjectifs liés aux agitations et à la guéguerre provoquées par la course électorale ». C?est d?ailleurs de cette manière que le chef du groupe du RND a expliqué la non-adhésion de son parti. Même son de cloche chez le MSP. « Il s?agit de commissions politiques dont leurs demandeurs ont des arrière-pensées partisanes qui n?ont rien à voir avec l?intérêt du peuple ou encore du pays », a souligné M. Fateh Guerd, chef du groupe du MSP. Le PT a aussi la même appréciation. Seul El Islah se dit prêt à aller jusqu?au bout, mais cela serait, selon lui, impossible sans l?adhésion des autres formations. Ainsi, le sort de ces commissions est définitivement scellé avec la clôture de cette session. A noter que le président de l?APN n?a soufflé mot sur ces commissions. Omission volontaire ? L?automne nous le dira.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)