Oran - Investissements et partenariat


Les Chinois font bouger les Français en Oranie

Les entreprises françaises veulent conquérir l’Ouest algérien. A la Foire internationale d’Oran, qui a ouvert ses portes le 6 novembre, près de la moitié des exposants sont français. Cette forte présence témoigne de la volonté des entreprises de l’Hexagone de renforcer leurs positions en Algérie. Mais aussi de sortir d’Alger et de sa région pour chercher des partenariats à l’ouest du pays, une région au fort potentiel économique.

«Il y a environ soixante entreprises françaises dans cette foire. Pratiquement, toute la France est représentée, avec une présence plus forte de deux régions: la Meurthe-et-Moselle et le Languedoc-Roussillon. Les exposants proposent des produits élaborés, de l’industrie aux services, avec une prépondérance pour les fournitures à l’agriculture et à l’agroalimentaire. Cela correspond à la demande de la région», note le directeur général de la Chambre française de commerce et d’industrie (CFCIA), Jean-François Heugas.

Au pavillon France de la foire, les entreprises ont fait le plein des contacts professionnels dès le premier jour. «Les affaires se portent bien. Nous sommes satisfaits», répondent avec le sourire les exposants. Pour le président de la CFCIA, Michel de Caffarelli, les hommes d’affaires algériens et français sont faits pour s’entendre. Il argumente par la qualité des partenariats existants et la proximité entre les patrons des deux pays. La dimension humaine dans la relation franco-algérienne est en effet unique !

«L’Algérie se développe très rapidement, avec une bonne utilisation de la manne pétrolière. Beaucoup d’entreprises françaises cherchent à nouer des partenariats en Algérie et suivent de près les privatisations. Il y a aujourd’hui un peu plus de 220 entreprises françaises implantées en Algérie. Ces entreprises emploient environ 6.000 personnes», détaille Michel de Caffarelli.

Après une visite du pavillon France, le conseil commercial de la mission économique de l’ambassade de France à Alger, Jean-Paul Paoli, parle de la présence des entreprises françaises sous un autre angle: «Il y a aujourd’hui des PME et des groupes français implantés en Algérie qui commencent à exporter leurs produits. Cela va aider l’Algérie à développer ses exportations hors hydrocarbures». Ce responsable a visité mercredi dernier le pavillon France à l’occasion de la journée France de la FIO. Il était accompagné par le Consul général de France à Alger, Francis Heude, du maire d’Oran et du président et des responsables de la CFCIA. Le Consul général de France a salué l’accueil réservé par les autorités locales aux exposants français. La réouverture du Consulat général de France à Oran est prévue pour le deuxième semestre de 2007, selon des indiscrétions.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)