Algérie - Autres événements culturels


Les artistes algériens expriment leur solidarité aux peuples palestinien et libanais



Dans le cadre des décisions de la 14e session des ministres arabes de la Culture tenue à Sanaa en 2004, le ministère de la Culture a fait un don de 8 000 ouvrages aux enfants irakiens. A l’occasion de la célébration de la Journée de la culture arabe, la ministre de la Culture, Khalida Toumi, et des artistes et intellectuels algériens ont exprimé, lors d’une cérémonie organisée mercredi dernier au palais de la Culture, leur solidarité aux peuples palestinien, libanais et irakien. Tandis que les artistes véhiculaient leur soutien par des chants patriotiques engagés et des vers poétiques, Mme Toumi a invité l’ensemble des intellectuels libanais à venir en Algérie. «Nous les accueillerons et soutiendrons dans leur lutte intellectuelle. La célébration de cette journée constitue une occasion pour nous d’exprimer notre solidarité avec ces deux peuples victimes des bombardements israéliens», a affirmé la ministre de la Culture.
La ministre reviendra sur le rôle que pourrait jouer la culture dans la lutte contre l’agression israélienne et le renforcement de la position de la nation arabe. «La nation arabe fait face à des tentatives de judaïsation orchestrées par Israël qui altère des faits historiques et dénature certains aspects culturels arabes pour les présenter comme éléments de la culture juive.
Des tentatives qui ne visent pas seulement la Palestine, mais beaucoup d’autres pays arabes, dont l’Algérie qui fait face à des tentatives d’altération de son patrimoine, notamment la musique andalouse qui est une musique arabe authentique et qu’on s’évertue à attribuer à la culture juive», a-t-elle souligné en ajoutant que cette politique s’inscrit dans le cadre d’une stratégie tendant à éliminer tout esprit de résistance arabe et à détruire l’identité et la personnalité arabes. Dans ce sens, elle a appelé à puiser dans l’héritage culturel et historique de la nation arabe pour protéger cette identité et cette personnalité. Par ailleurs, à l’occasion de la manifestation qu’accueillera l’Algérie l’année prochaine, «Alger, capitale de la culture arabe 2007», Mme Toumi a invité les pays arabes à y participer massivement. «L’idée des capitales arabes est un facteur de nature à renforcer l’unité de la nation et la pensée arabe commune, de même qu’elle constitue une opportunité pour la redynamisation de la culture arabe», a-t-elle estimé.
Enfin, par la même occasion, le ministère de la Culture a offert, des mains de Khalida Toumi, près de 8 000 livres aux enfants irakiens. Un don qui s’inscrit dans le cadre des décisions de la 14e session des ministres arabes de la Culture, tenue à Sanaa en 2004.
En faisant don de ces ouvrages, l’Algérie est ainsi le premier pays à appliquer ces décisions.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)