Ouargla - A la une

Le rôle de la société civile et des associations souligné à Ouargla




Le rôle de la société civile et des associations activant dans le domaine de la lutte contre la drogue et la toxicomanie, notamment en milieu des jeunes, a été souligné jeudi lors d'une journée d'information et de sensibilisation à Ouargla sur la lutte contre la drogue.Les intervenants, des psychologues, des universitaires et des chercheurs, ont mis en avant le rôle des acteurs de la société civile et des associations culturelles, sociales, sportives et environnementales, visant à atteindre l'objectif de prévention, en appui aux efforts déployés par les pouvoirs publics pour la lutte contre ce fléau. Ils ont estimé que la prévention de la toxicomanie est «l'affaire de tous», y compris les institutions sociétales, et que la propagation alarmante de ce «mal» ces dernières années requiert la conjugaison des efforts de tous les secteurs et des différents corps constitués pour renforcer les mécanismes et les moyens de lutte. Dans son intervention, le Dr Ramdane Zaâtout (médecin spécialiste), a estimé que la propagation de la consommation de drogue est un grand problème dont chacun doit évaluer les risques, relevant que les études menées, en coordination avec l'Université d'Ouargla et d'autres secteurs concernés, ont démontré que 33% des élèves et étudiants, de différents niveaux scolaires, ont eu des expériences de consommation de drogue. L'enseignante Zohra Baâmer (Université d'Ouargla) a mis en exergue le rôle des parents dans le contrôle et le suivi du comportement de leurs enfants exposés à ce fléau, en vue de prendre les mesures et moyens nécessaires de traitement et de désintoxication. Inscrite au titre des rencontres de sensibilisation initiées par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, cette journée d'information a permis d'examiner diverses questions liées aux thèmes de «risques du cannabis», «les jeunes et les stupéfiants», «le fléau de la drogue, la toxicomanie et le rôle de la gendarmerie nationale» ainsi que «les crimes de drogue dans la législation algérienne». L'occasion a donné lieu aussi à la mise sur pied d'une exposition sur les institutions et associations activant dans le domaine de la lutte anti-drogue, à l'instar de la sûreté nationale, le service d'observation et d'éducation en milieu ouvert, l'association culturelle Saïd-Otba et la faculté des sciences commerciales et de gestion.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook