Alger - A la une

Le premier bulldozer algéro-allemand sur le marché Partenariat Liebherr-Somatel


Le premier bulldozer algéro-allemand sur le marché Partenariat Liebherr-Somatel
Fruit d'un partenariat avec le constructeur allemand Liebherr, sur la base de la règle 51/49, le premier bulldozer made in Algeria sortira, aujourd'hui, de la zone industrielle de Aïn Smara, à Constantine. L'annonce a été faite, hier, par le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement, Cherif Rahmani, lors d'une conférence de presse au siège du ministère, conjointement avec les représentants des deux partenaires Liebherr et l'entreprise nationale Somatel. Dédiée exclusivement au secteur des travaux publics, la fabrication de ce type d'engins permettra, indique le ministre, d'alléger la facture d'importation en la matière que M. Bachir Dehimi, président de la SGP Equipag a estimée à 7 milliards de dinars annuellement. La gamme du géant mondial Liebherr sera, désormais, présente en Algérie à travers différents produits pour ne citer que les bulldozers 250 CV, les chargeurs 4 m3 et les pelles sur chenilles 50 tonnes. Un contrat d'investissement de l'ordre de 100 milliards de dinars est conclu entre les deux parties pour la production, en première étape, de 166 engins pour atteindre « progressivement » 400 engins dans les quatre années à venir (2017), puis 540 engins à partir de la sxième année. « L'Algérie a besoin du savoir-faire allemand et le partenariat avec Liebherr ne va pas se imiter au seul domaine des travaux publics, puisqu'il est appelé à s'élargir à d'autres secteurs tels que l'aéronautique et l'hydraulique. Le procédé permettra à notre pays d'accéder au marché mondial par sa grande porte », a indiqué M. Rahmani. Le représentant du constructeur allemand, Philip Liebherr, qui répondait aux questions des journalistes présents, affirme que le volet formation a une grande part dans le partenariat en question et que la formation des cadres locaux touchera l'ensemble des catégories citant, à titre d'exemple, la production, le management et l'ingénierie. Le service après-vente semble aussi pris en charge, comme l'explique le représentant de l'entreprise Somatel, qui souligne l'ouverture de succursales à Alger, Oran et bientôt une autre à Hassi Messaoud. Une délégation de la société mixte Somatel-Liebherr sera présente, aujourd'hui, à la zone industrielle de Constantine pour assister à la sortie du premier engin.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook